Toute l’actualité Lyon Entreprises

le Cluster Assurance

Un peu plus d’an après son lancement, le Cluster Assurance Auvergne-Rhône-Alpes dresse un premier bilan de ses activités. Occasion pour Jean-Paul Babey, Président du Cluster, de faire le point des actions menées et des projets à venir. Entre autres : création d’une marque employeur, relations avec le monde de l’enseignement et de la formation…

Un cluster unique pour préserver la vitalité du secteur de l’assurance

Première du genre en France, le Cluster Assurance Auvergne-Rhône-Alpes (AuRa), créé en novembre 2018, est né d’une volonté des principaux représentants du secteur au niveau régional. Ainsi, sa vocation est de connecter et fédérer les acteurs régionaux de l’assurance pour construire, ensemble, des solutions mutualisées, en réponse à des problématiques communes.

Il y a quelques années entre dirigeants dans l’assurance, nous avons fait le même constat, celui des transformations fortes dans nos métiers et qu’on partageait tous un certain nombre de préoccupations… On s’est dit en constatant ces évolutions sur nos métiers et en essayant d’y répondre dans nos organisations, qu’il y avait probablement des choses à mutualiser, à faire ensemble. L’idée du cluster est née de ce double constat, à la fois des mutations et de la réponse de nos organisations. ” explique Jean-Paul Babey, président du Cluster.

En effet, le Cluster Assurance AuRa fédère les acteurs majeurs de l’assurance et de l’intermédiation. Au départ 12, il réunit aujourd’hui 28 membres et 3 partenaires institutionnels (non-financeurs).

Un peu plus d’un an après son lancement, le cluster Assurance a su mobiliser ses contributeurs et mettre en place des actions concrètes afin de développer l’attractivité du secteur de l’assurance. Désormais, son engagement se concentre aujourd’hui principalement autour de trois thématiques :

  • l’attractivité du secteur,
  • les métiers et la formation,
  • le digital

Lyon, 2e place française de l’assurance derrière Paris

L’emploi dans l’assurance en Auvergne-Rhône-Alpes, en croissance de plus de 16 % sur les 10 dernières années, continue de progresser. Avec 25 000 emplois dans la région d’après l’étude Opale métropole 2017, le secteur de l’assurance est l’un des plus dynamiques. Contrairement à une perception en général peu valorisante de la part des jeunes, le secteur offre des métiers très diversifiés.

Tout d’abord, la région Auvergne-Rhône-Alpes représente 12 % du chiffre d’affaires de l’assurance avec 24,85 millions d’euros selon l’étude de la Fédération Française de l’assurance réalisée en 2016. Ensuite, la métropole lyonnaise compte de nombreux sièges sociaux de structures du monde de l’assurance, ce qui lui permet d’être aujourd’hui la deuxième place du marché de l’assurance en France.

” C’est vraiment une spécificité de Lyon, de la région. C’est d’ailleurs ce qui fait que le secteur de l’assurance a été également identifié tant par la Métropole que par la région AuRa comme une des filières d’excellence à côté de la chimie, et d’autres secteurs d’activité. Parce que justement, il y a cette diversité d’acteurs, tous les maillons de la chaîne de valeurs de l’assurance, avec des formes juridiques très variées. ” souligne Philippe Barret, vice-président du Cluster.

Cluster assurance
De gauche à droite : Philippe Barret, vice-président du cluster, directeur général d’Apicil – Jean-Paul Babey, Président du Cluster, président d’Alptis Assurances – Philippe Gléran : secrétaire général du Cluster, correspondant régional de la Fédéeartion Française de l’Assurance.

Enfin, un sondage récent réalisé en mai 2019 et lancé auprès des onze principaux acteurs du Cluster, a permis d’identifier le volume de contrats d’alternance en cours et les embauches prévues sur l’année. Soit : 427 contrats d’alternance en cours à mai 2019, plus de 1 200 recrutements prévus dont 423 alternants, avec un taux de transformation en CDI à 93 % et un taux de recommandations des alternants dans l’assurance à leurs amis de 91 %.

La création d’une marque employeur dynamique axée sur la diversité des métiers et des formations

Le secteur de l’assurance est dynamique et offre des carrières riches et variées. Cependant, pour attirer davantage les jeunes, le cluster estime qu’il est indispensable de travailler sur son image. En effet, la perception peu valorisante que les jeunes ont de l’univers de l’assurance a un impact négatif sur le recrutement. C’est pourquoi, le secteur de l’assurance, en tant qu’opportunité professionnelle, n’attire pas.

Et pour répondre à cette problématique, un groupe de travail constitué d’une quinzaine de contributeurs issus des services RH, communication, marketing… , des différentes structures membres du Cluster a réfléchi sur la construction de la marque employeur, en collaboration avec les étudiants de l’ISCOM, une école de communication. De cette collaboration, est née la Marque Employeur de l’ Assurance AuRa : ” Des Jobs qui assurent “.

Celle-ci repose sur cinq piliers représentant également les valeurs communes à l’ensemble des membres du Cluster. Entre autres :

  • Employabilité et ancrage territorial,
  •  formation, l’intégration et accompagnement,
  • humain et bienveillant,
  • Innovation et dynamisme,
  • engagement sociétal.

Elle s’adresse prioritairement aux étudiants et lycéens toutes formations confondues, mais aussi aux candidats à l’emploi, en reconversion ou changement sectoriel.

Une collaboration constante avec les écoles

Le Cluster organise régulièrement des ateliers et des rencontres avec le monde scolaire et universitaire. De cette collaboration, est né le projet de construire un support d’intervention, dynamique et interactif, destiné à faire bouger les lignes de perception de l’attractivité de l’assurance, en termes d’emploi, chez les lycéens et les étudiants.

Déjà le 8 avril prochain, le Cluster Assurance auRa organisera une rencontre entre lycéens, étudiants et professionnels de l’assurance au Ninkasi Gerland, à Lyon. L’objectif est de mobiliser au moins 300 jeunes et de mesurer l’impact de l’événement sur leur perception du secteur de l’assurance. Le Cluster travaillera aussi prochainement sur l’ingénierie pédagogique du projet, à savoir : la mutualisation de la formation sur les fondamentaux de l’assurance.