Toute l’actualité Lyon Entreprises

Thierry de la Tour d’Artaise, Pdg de Seb (Ecully) peut avoir le sourire. Année après année, la société qu’il dirige ne cesse d’engranger du chiffre d’affaires et des profits ; et ce, dans un secteur très disputé, notamment par les pays émergents : le petit électroménager.

Ce qui a porté ses ventes à 6,81 milliards d’euros, en hausse de 7,8 % à taux de change et à périmètre constants.

Dans un environnement général plus compliqué qu’anticipé, le Groupe Sebv a réalisé en 2018 une excellent année 2018 qui aurait contenté bien des entreprises en affichant une croissance organique de près de 8%, et un résultat net pour la première fois supérieur à 400 millions d’euros : très précisément 419 millions d’euros, soit une hausse de 11,8 %.

Le quart du chiffre d’affaires du Groupe provient désormais du e.commerce

« Nos grands moteurs de croissance ont pleinement fonctionné : la Chine, bien sûr, où Supor (ndlr, la filiale chinoise) continue de surperformer un marché toujours porteur, le Japon, la Corée, l’Europe centrale, l’Ukraine et la Russie. Du côté des activités, la dynamique a été robuste en entretien des sols, cuisson électrique, préparation des aliments et café professionnel. Enfin, le e-commerce a également été un solide contributeur à la croissance et représente aujourd’hui près de 25 % du chiffre d’affaires du Groupe », décrit Thierry de la Tour d’Artaise.

Et celui-ci d’expliquer le modèle Seb : « Notre stratégie de croissance rentable repose sur la force de notre portefeuille de marques, une solide dynamique produits, une présence dans tous les canaux de distribution, dans le monde entier ; ce qui nous confère un avantage compétitif majeur. »

Quid de 2019 qui s’ouvre sur « un environnement qui demeure incertain ? », s’interroge le Pdg.

Pour lui, « le Groupe est bien armé et vise une nouvelle croissance organique de ses ventes et une progression de son Résultat Opérationnel d’Activité. »

 Les actionnaires de Seb vont aussi pouvoir avoir le sourire puisque le dividende (2,14 euros) va de son côté croître de 7 %…