Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les andouillettes Bobosse changent de mains : elles sont reprises par le duo Pierre Couturier/Bruno Delattre

C’est sans doute dans la région la marque de charcuterie la plus emblématique : Bobosse. Entendre René Besson qui a créé Bobosse il y a près d’une soixantaine d’années et qui avait donné son surnom comme enseigne de l’entreprise.

Bobosse restera toujours Bobosse, on ne change pas une marque qui gagne, mais l’entreprise change de propriétaires. Bobosse vient d’être repris à la fois par Pierre Couturier, 53 ans, un passionné de gastronomie, descendant d’une famille de minotiers passé par l’agroalimentaire, le textile et les télécoms, diplômé de la Fac Catho et de l’ESDES et par son associé Bruno Delattre, 57 ans, passé lui par la finance et le marketing, l’audit et le conseil en RH. Des compétences multiples acquises qui devraient leur permettre de développer l’entreprise…

Ils sont accompagnés par un pool d’actionnaires amis parmi lesquels figure le chef Matthieu Viannay (La Mère Brazier).

Le choix de charcuteries chez Bobosse est vaste, mais c’est son andouillette tirée à la ficelle nécessitant un vrai savoir-faire et mis au point par René Besson qui a fait son succés dès l’origine.

Avant de changer de propriétaires, Bobosse avait déjà été cédé en 1996 par René Besson à Bernard Juban.

Bobosse, ce sont désormais trois lieux de vente pour les particuliers dont le plus emblématique se trouve, depuis 2004 aux Halles Paul-Bocuse à Lyon (photo).

Trois sites de vente dont les Halles Paul Bocuse

Bobosse est aussi présent à Saint-Jean-d’Ardières, en Beaujolais et au marché couvert de Villefranche ; l’entreprise possède aussi, gage à la modernité, une boutique en ligne. Les charcuteries maison sont également distribuées par un réseau d’épiceries fines et de boucheries.

L’entreprise compte vingt salariés qui permettent à l’entreprise de charcuterie de réaliser un chiffre d’affaires de près de 5 millions d’euros. Près de la moitié de ses clients sont des restaurateurs.

C’est dans son atelier de Saint-Jean-d’Ardières, près de Belleville que sont réalisées les charcuteries.

Parmi les projets des nouveaux propriétaires de Bobosse : l’ouverture de nouvelles boutiques en France et pourquoi pas à l’international. Vitrine du Beaujolais, Bobosse devrait bien s’exporter…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail