Toute l’actualité Lyon Entreprises

Représentant 8 % du PIB régional, le tourisme, on a tendance à l’oublier est l’une des toutes premières industries de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le secteur qui emploie 170 577 salariés est en croissance régulière : 8 000 emplois supplémentaires entre 2016 et 2017 et + 22 000 depuis 2011.

Pendant longtemps, le tourisme a été considéré comme négligeable par les économistes.

Ce ne peut plus être le cas, tant ce secteur pèse en toute discrétion en Auvergne-Rhône-Alpes : 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires !

Non seulement, les chiffres sont éloquents puisque le tourisme fait vivre dans la région plus de 170 000 personnes, mais surtout, il apparaît qu’il s’agit d’un secteur qui conserve un potentiel de développement très important.

Le tourisme est d’abord une industrie de main-d’œuvre : il demande un nombre grandissant de compétences, malgré la numérisation, les réseaux sociaux qui l’atteignent comme tous les autres secteurs économiques.

Ainsi, selon une étude réalisée à la demande du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, entre 2016 et 2017, le tourisme a vu ses effectifs croître de 8 000 personnes, soit + 5 %.

Depuis 2011, le gain est de 22 000 emplois.  « Des emplois non délocalisables », souligne Nicolas Daragon, le président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme,  le bras armé en la matière du Conseil régional.

Autre avantage, selon ce dernier : « L’économie du tourisme contribue de plus au maintien de populations sur des secteurs ruraux et de montagne. »

Un gros potentiel

Le potentiel en matière de tourisme reste important. Ainsi, les intentions dans les entreprises touristiques poursuivent leur hausse, selon l’enquête « Besoins de main d’œuvre » de Pôle Emploi » : + 6 % en 2019.

« Sur un total de 55 731 intentions de recrutement, 40 % des postes à pouvoir sont des emplois permanents et 60 % concerne des emplois saisonniers », précise cette enquête.

Quels types de postes sont-ils particulièrement recherchés ? les recruteurs recherchent en grande majorité des serveurs, des professionnels de l’animation socioculturelle, ainsi que des employés de cuisine, « des métiers pour lesquels on observe d’importantes difficultés à recruter. »

Sans surprise, ce sont les départements du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie qui regroupent plus de la moitié des projets de recrutement.

Rien d’étonnant puisque à lui seul, le Rhône représente 26 % des emplois touristiques de la région, la Savoie, 19 % et la Haute-Savoie, 17 %. De son côté, l’Isère pèse 12 % des emplois touristiques.

Les premiers employeurs (83 700 salariés) sont les restaurants et débits de boisson ; suivis par les hébergements touristiques marchands (34 700 salariés).

Tout laisse à penser que le rythme de création d’emplois va continuer à se développer…