Toute l’actualité Lyon Entreprises

Levée record  de fonds pour la start-up lyonnaise de comptabilité en ligne, Indy : 35 millions d’euros

Depuis sa création en 2016, la start-up lyonnaise Indy (ex-Georges) a mené sa barque dans la discrétion. Elle a pu valider son concept de comptabilité en ligne pour les professionnels indépendants : cette société de cent personnes a déjà gagné déjà 40 000 clients. Sa dernière levée de fonds en date vise, à la fois d’accentuer son développement en France où Indy entend devenir le n° 1 de son marché, mais aussi l’aider à traverser l’Atlantique…

Œuvrant dans un domaine restant souvent dans l’ombre, la comptabilité, la start-up lyonnaise Georges qui s’appelle désormais Indy, n’est pas la plus médiatique qui soit.

Elle vient pourtant de connaître un joli coup de projecteur suite à la très importante levée de fonds qu’elle vient d’opérer : 35 millions d’euros !

Une levée de fonds menée en partenariat avec Alven Capital, ainsi que de Kerala Ventures.

Cette start-up accompagne depuis 2016 les professionnels indépendants dans la gestion de leur comptabilité, après avoir mis au point un logiciel “ facile d’accès, intuitif et ergonomique, en conformité avec l’ensemble des normes prévues par l’administration fiscale.”

La comptabilité de 40 000 clients automatisée

D’ores et déjà, elle a automatisé la comptabilité de 40 000 clients. La clef de son succès : elle effectue la comptabilité et les déclarations fiscales des petites structures, “pour trois à cinq fois moins cher”, expliquent ses créateurs.

Cette levée de fonds de 35 millions d’euros a pour objectif “de permettre à la société d’adapter sa solution à un plus grand nombre de régimes fiscaux.”

Elle va également permettre à cette entreprise lyonnaise de se lancer à la conquête du marché nord-américain, “qui présente lui-même de nombreuses similarités avec le système fiscal que nous connaissons tous en France”. Les chiffres outre-Atlantique font briller les yeux des dirigeants d’Indy : il y a 24 millions d’indépendants au pays de l’oncle Sam…

Pour y parvenir, Indy qui emploie actuellement une centaine de salariés dans ses bureaux à Lyon,  prévoit ainsi le recrutement de 100 autres à l’horizon 2021 : des commerciaux, des développeurs, des chefs de produit, des spécialistes de l’accompagnement des clients…

Une croissance multipliée par trois

L’entreprise a multiplié par trois en 2020 sa croissance et entend faire de même en 2021.

Au passage la start-up lyonnaise ne s’appelle plus Georges, mais prend un nom à consonance plus anglo-saxonne : Indy, ce qui devrait l’aider pour son déploiement aux Etats-Unis.

“Ce changement de nom a pour but de marquer notre changement de stratégie : l’objectif est d’aller beaucoup plus loin dans l’aide apportée aux indépendants et de nous positionner en véritable alternative au comptable…”

“Ce changement est aussi pour nous l’occasion de proposer un véritable accompagnement aux gérants de petites structures comme les EURL, SARL, SASU ou encore SAS, quand auparavant l’offre était simplement destinée aux professions libérales en BNC”, expliquent les fondateurs d’Indy.

Enfin, le dernier objectif affiché d’Indy avec cette levée de fonds est tout simplement “ de devenir rapidement le leader français sur le marché de la comptabilité pour les petites structures qui représente plus de six millions d’indépendants”.

“Maintenant que nous avons démontré notre capacité d’accompagner des dizaines de milliers d’indépendants avec un niveau de satisfaction inégalé dans notre secteur, ce nouveau financement va nous donner les moyens d’imposer plus largement notre modèle en libérant des centaines de milliers d’entrepreneurs de leurs corvées administratives”, lance Côme Fouques, le Pdg et co-fondateur d’Indy. De quoi effrayer les experts-comptables traditionnels..?

Photo (Indy)-Les co-fondateurs d’Indy, 2ème à droite, Côme Fouques, Pdg.

 

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail