Toute l’actualité Lyon Entreprises

L’immense  friche Fagor-Brandt de Gerland va accueillir  le 3ème site lyonnais du grossiste alimentaire Metro, 1 400 salariés d’Enedis, mais aussi des logements

Après une riche vie industrielle et une fin un peu moins glorieuse, les anciennes usines Fagor-Brandt- 4,3 hectares !-rebaptisé Canopéa, situées au cœur du quartier de Gerland à Lyon (7ème arrondissement) vont connaître une seconde vie, dévolue au commerce, au tertiaire, mais aussi à l’habitat. Un équilibre a en tout cas été recherché.

Description idyllique du promoteur emc2 qui a été chargé d’aménager ce site d’ampleur. Il évoque “un urbanisme volontaire qui fait vivre et respirer la ville avec des logements ouverts sur la nature, avec un îlot d’activités tertiaires sur une trame urbaine composée d’allées vertes, de rues ombragées, de parc et de jardins…” Fermez le ban !

L’annonce qui a eu le plus de retentissement concerne Metro, le grossiste alimentaire allemand qui fournit les restaurants : il a décidé d’y implanter sur ce site sa troisième grande surface de la métropole à destination des professionnels, mais cette fois dans Lyon intra-muros.

C’est le promoteur immobilier lyonnais em2c qui accompagne Metro, en partenariat avec Gingko, l’investisseur-aménageur de l’opération.

Plus qu’un nouveau point de vente complétant ceux de Limonest et de Vaulx-en-Velin en périphérie de Lyon, cette nouvelle adresse se veut “ une véritable plate-forme de réception/distribution en cœur de ville.”

Un jardin en permaculture sur le toit

A l’intention des riverains qui pourraient avoir des craintes, il est précisé que “Metro n’utilisera que des véhicules 100 % énergies renouvelables. et des deux roues pour effectuer ses livraisons.”  Et de préciser toujours à l’intention de ces mêmes riverains : “aucun mouvement des aires de livraisons ou de stockage ne seront perçus depuis la rue car les semi-remorques entreront à l’intérieur du bâtiment pour décharger leur cargaison.”

Metro développera 10 000 m² de surface de plancher sur trois étages.

La façade de l’immeuble développera un ensemble de poteaux et de poutres en béton. On y trouvera près de 3 000 m2 de surface de vente, ainsi que 4 000 m2 d’espace de stockage dont de nombreuses chambres froides.

Innovation : une ferme urbaine de… 3 000 m² (en permaculture) sera installée sur le toit du bâtiment accueillant Metro : ses productions seront vendues aux habitants du quartier.

Sur un support de membranes hydrobiologiques, avec pilotage automatisé de l’irrigation, on y cultivera notamment des tomates, des fraises, des framboises et des herbes aromatiques…

Le troisième magasin Metro de Lyon générera 80 emplois. Les travaux ont débuté en mai 2020 pour une livraison prévue à l’été 2021.

L’immeuble abritera également plus de 1 000 m² de bureaux qui seront proposés à la location.

“Welink” accueillera 1 400 salariés d’Enedis

Une deuxième grand immeuble de bureaux, du même architecte, le cabinet Leclercq Associés, verra le jour sur cette même friche Fagor-Brandt.

Baptisé “Welink”, ce second bâtiment d’une superficie de 18 600 m² sur trois niveaux devrait être occupé, en partie par Enedis, le service de distribution d’électricité, sur 5 900 m².

L’énergéticien y installera le siège de ses directions des services informatiques et des opérations télécoms, soit près de 1 400 personnes.

Comme le veut la tendance actuelle, cet immeuble sera traversé par une rue intérieure de grande hauteur (7 mètres). On y trouvera les bureaux, mais aussi des espaces de détente, des cafés…

Là, les travaux ont débuté en septembre 2020 pour une livraison annoncée à l’automne 2022

Enfin, une fois la partie tertiaire livrée, une dizaine de petits immeubles permettant de développer tout-de-même 42 000 m² de logements devraient voir le jour pour finir par couvrir les 4,3 ha de l’ancienne usine. Ils devraient être construits par Vinci.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail