Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP

Toutes les planètes sont formidablement alignées pour l’Olympique Lyonnais en cette rentrée.

Alors que le club lyonnais démarre en trombe la saison de Ligue 1, avec son nouvel entraîneur brésilien, l’ancien joueur Juninho, prenant la tête du championnat, devant le PSG, les chiffres d’OL Groupe, la société cotée en Bourse, se révèlent à l’unisson.

Pour la première fois, le produit des activités qui constitue le chiffre d’affaires du Club a dépassé les 300 millions d’euros. Très précisément 309 millions pour le dernier exercice 2018/2019, en hausse de 7 %.

Dopé par la Ligue des Champions, la billetterie est en hausse de 12 % à 41,8 millions d’euros.

Quant aux droits TV, ils ont explosé : + 87 % à 122 millions d’euros. Ce qui a permis au Club dont l’économie était jusqu’à présent dopée par la « vente » de joueurs issus de son centre de formation, de conserver les meilleurs. Ce que l’on appelle le « trading » des joueurs est en effet en recul de 30 % à 88 millions d’euros.

La machine à cash qu’est devenu le Groupama Stadium fonctionne à plein : par exemple, l’activité séminaires est ainsi en hausse de 30 % à 5,4 millions d’euros. Le Business to Business fonctionne à plein.

Droits TV de Ligue 1 : + 60 % !

Cette bonne étoile économique devrait perdurer car le Club bénéficie d’une forte visibilité sur le nouvel exercice en cours, 2019/2020. D’abord et avant tout grâce à la qualification du club à la phase de groupe de la Ligue des Champions, avec l’espoir d’y faire encore un plus beau parcours que précédemment ; mais aussi aux demi-finales et finales de la Coupe du Monde féminine de Football qui ne seront comptabilisées que dans l’exercice en cours.

Mieux encore : la forte augmentation des droits de Ligue 1 à partir de la saison 2020 (+ 60 % !) est de bon augure !

Tout ceci conforte Jean-Michel Aulas, le président de l’OL dans son plan stratégique à cinq ans.

Après avoir franchi la barre des 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, l’horizon est désormais fixé sur les 400 millions, ce qui placerait le club lyonnais dans le top 20 des clubs européens. Et ce, en s’appuyant sur le concept de « full entertainment », ce complexe intégré autour du stade, de spectacles et de divertissements, au côté de son cœur d’activité, le football. De nouvelles constructions sont en effet en cours…

Le cours de Bourse en hausse de 20 % depuis le 1er janvier

Même le cours de Bourse d’OL Groupe, le point faible du Club dont le cours s’est effondré depuis son introduction à 14 euros, reprend des couleurs : il est en hausse de près de 20 % depuis le début de l’année à 3,4 euros ; mais encore en retrait de 64 % depuis son introduction en Bourse.

Encore un effort…

Photo : Juninho en compagnie de Sylvinho, dans son nouvel habit d’entraîneur (Lyon People).