Toute l’actualité Lyon Entreprises

Grâce au croisement de plusieurs enquêtes, on connaît mieux le profil des touristes ayant choisi Lyon comme destination : plutôt en couple, ; plutôt Francilien, s’il est français ; plutôt Suisse, Belge ou Allemand, s’il est européen et plutôt Américain ou Canadien s’il est non-européen.

On le savait, on en a la confirmation. Le classement de Lyon au Patrimoine mondial de l’Unesco a boosté la fréquentation touristique de Lyon. Ils ont été ces deux dernières années 5,5 millions à visiter l’agglomération lyonnaise pour agrément ou pour affaires.

À l’occasion des Assises du Tourisme, Lyon Tourisme et Congrès dévoile les résultats de plusieurs études (*) menées auprès de milliers de touristes d’affaires et d’agrément à Lyon en 2011 et 2012.

On connaît donc mieux désormais le profil des touristes qui arpentent rues, monuments et musées lyonnais. Si Lyon a souvent été considérée comme une simple ville de passage, l’étude montre que les choses sont en train de changer : la durée moyenne de séjour est de 3,7 jours.

On sait également que plus de 80 % des visiteurs restent au moins une nuit à Lyon, principalement dans des hébergements marchands.

On sait également que 22 % des visiteurs sont étrangers : soixante et onze nationalités ont été recensées. Les Suisses, les Belges, les Allemands arrivent en tête des visiteurs provenant de pays européens ; les Américains et les Canadiens arrivent en tête des visiteurs non européens ; les Franciliens arrivent en tête des visiteurs français (17,2 %).

 Cette enquête nous apprend également que Lyon est une destination de couple : 43 % des visiteurs viennent à deux. La moyenne d’âge des visiteurs est de 40,7 ans.

Enfin, la destination attire en majorité des visiteurs individuels de CSP + : la cible préférée des publicitaires.

Le touriste d’affaires dépense entre 170 et 300 euros par jour

L’enquête s’est aussi intéressée au tourisme d’affaires : on apprend ainsi que 96 % des congressistes choisissent un hébergement marchand. Par ailleurs, 64 % des visiteurs de salons logent à Lyon pour une nuit ou plus. Parmi eux, 85 % achètent un nuitée dans un lieu d’hébergement de la ville. Les 15 % restant sont logés gratuitement.

Autre enseignement, pécuniaire, cette fois : un congressiste étranger dépense environ 300 euros par jour lors de son séjour et un congressiste français dépense environ 170 euros euros par jour.

Enfin, 89 % de la clientèle d’affaires est déjà venue à Lyon : soit pour motif professionnel (32 %) ou pour motif personnel (9 %) ou pour les deux (47 %).

 (*) Sources : “Enquête sur les touristes à Lyon “- décembre 2012 – NOVA7 – Grand Lyon “Les touristes à Lyon” – janvier 2003 – NOVA7 – Ville de Lyon “Evaluation des retombées économiques du tourisme d’affaires” – septembre 2011 – ENOV – Grand Lyon “Retombées économiques de l’activité des congrès en France et en Ile-de-France” – mai 2012 – CCI Paris et partenaires “Classement international des destinations ayant accueilli le plus de congrès associatifs” – mai 2013 – ICCA ”