Toute l’actualité Lyon Entreprises

Malgré la crise, le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain a accueilli en 2020, dix-sept nouvelles entreprises

Comment s’est passé la crise de 2020 sur le plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes et ses 1 000 ha : le PIPA (entendez Parc Industriel de la Plaine de l’Ain) ? Eh bien, grâce à ses importantes disponibilités foncières, pas si mal que cela ! Pas moins de 17 entreprises supplémentaires se sont installées à des niveaux divers et variés sur le parc, ce qui constitue une petite surprise, vu la conjoncture…

Il faut croire que même en période de crise, le plus grand parc industriel de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le PIPA (Parc Industriel de la Plaine de l’Ain), situé non loin de Lyon, à la jonction des départements du Rhône et de l’Ain recèle encore des atouts qui attirent les entreprises.

Parmi ceux-ci : sa disponibilité foncière et l’accompagnement des installations des nouveaux arrivants par une équipe dédiée et enfin, sa proximité de la Métropole lyonnaise.

Résultat, de manière en apparence quelque peu surprenante,  le Parc a continué à croître dans cette période singulière et a vu fleurir de nombreux projets, comme la pose de la première pierre du laboratoire Arrow.

Il s’agit là d’un fort développement pour ce distributeur de médicaments installé à Lyon en 2000, où il emploie 200 personnes sur le Biopôle de Gerland.

Arrow a en effet lancé en juin dernier la construction d’une nouvelle plateforme destinée au stockage et au conditionnement de ses productions ; le tout sur une superficie 25 000 m2, tout en disposant d’un foncier de 7 hectares pour le cas échéant s’agrandir encore.

Un investissement de 20 millions d’euros

Cette base logistique devrait être opérationnelle au deuxième semestre 2021. Un investissement de l’ordre de 20 millions d’euros.

On a également vu arriver l’ouverture d’une usine de plasturgie du groupe suisse Utz ; mais encore la fin de construction du Patagonia, 27 mai 2020, un bâtiment proposé à la location par le syndicat mixte qui gère le Parc. Il propose des ateliers de 150 m², disponibles à la location. Tandis que les surfaces de bureaux, situées dans un bâtiment indépendant de près de 900 m², sont proposées en plateforme de télétravail.

On peut ajouter à la liste, Exal qui a sorti de terre une usine de 12 000 m² pour une activité d’extrusion d’aluminium en boucle fermée ; FHP, une société spécialisée dans la réparation, maintenance et réglage hydraulique ; Formulance, un groupe spécialisé dans le développement et la vente de matières premières techniques médicales (polymères médicaux, cathéters)…

203 700 m² de terrains vendus

Sur les dix-sept nouvelles entreprises qui se sont implantées sur le PIPA cette année :  neuf d’entre-elles ont opté pour la location de biens immobiliers  ; une société a acquis des locaux sur le PIPA ; et sept ont acheté des terrains et ont construit leurs bâtiments.

De surcroît, deux entreprises déjà présentes se sont étendues sur le Parc : La société Bricologistic spécialisée dans le négoce de tubes non-ferreux et la fabrication de sous-ensembles ; ainsi que Astr’in, une société de logistique et de transport.

Toutes réunies, ces nouvelles implantations et extensions représentent une surface conséquente : en l’occurrence, 203 700 m² de terrains vendus. Or, le ryhtme ordinaire bon an, mal an du Parc est plutôt de l’ordre de 100 00 m² de terrains vendus…

Il faut ajouter à cette liste d’implantation, la Pépinière Pampa qui a accueilli, cette année, huit nouvelles entreprises.

Par ailleurs, cette même pépinière a vu une de ses jeunes pousses, “Flap Étanchéité et Services”, se développer et construire sa propre structure sur le Parc.

Au bilan, à la fin de l’année 2020, le PIPA pouvait afficher 172 entreprises et plus de 7 230 emplois sur ses 1 000 hectares.

Il y a de la marge pour les années à venir sur ce parc qui a commercialisé 427 hectares depuis sa création, en 1976 : 225 hectares sont encore vierges d’entreprises, mais sont déjà aménagés pour accueillir de nouvelles venues.

En tout cas, pour le PIPA, 2020 n’aura pas été une année blanche…

Les nouvelles entreprises accueillies en 2020 sur le PIPA

Photo-Les futurs locaux sur 25 000 mètres carrés des laboratoires Arrow en train de sortir de terre au sein du Parc.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail