Toute l’actualité Lyon Entreprises

Mere, le Lidl russe pourrait bientôt arriver en Auvergne-Rhône-Alpes

Lyon, Saint-Etienne, Grenoble ? Les paris sont ouverts.

Mere, le Lidl russe, riche de 1 500 magasins à l’Est a décidé de mener une offensive en France.

Selon le site de “ Capital”, les ouvertures sont prévues d’ici “4 à 5 mois” dans trois villes françaises, selon l’enseigne qui serait donc toute nouvelle en France.

Et, d’après le site web de Mere, les magasins pourraient s’implanter en Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Hauts-de-France.

Les supermarchés Mere s’apparente aux premiers magasins des hard-discounters allemands, Aldi ou de Lidl lors de leur arrivée en France, avant qu’ils ne s’embourgeoisent dans une certaine mesure, même si le concept, certes aménagé perdure.

Dans les rayons de Mere, les produits sont disposés de manière sommaire, dans des palettes ou dans des caisses.

“Le magasin n’a pas d’étagère, de comptoir et de vendeur”, précise d’ailleurs le site web de Mere !

Cette mise en scène des produits a minima permet au distributeur russe de proposer des prix inférieurs de 10 à 20 % à ceux de ses concurrents hard-discounters.

Pourquoi cette arrivée en France ? Sans doute, avec sa forme de hard-discount pure et dure, Mere pense certainement que face à des Aldi ou Lidl qui ont monté quelque peu en gamme, il y a une place à prendre, ce qui est probable.

La chaîne de magasins appartient au groupe Svetofor, une entreprise de distribution fondée en 2009 en Russie.

Elle compte 1 500 enseignes dans son pays d’origine et s’est depuis implantée en Allemagne où elle a pu se roder avec aux hards-discounters locaux, en Pologne, en Roumanie et en Lituanie.

De nouveaux magasins ont ouvert en mai en Espagne et d’autres devraient bientôt voir le jour au Royaume-Uni.

Une offensive généralisée qui va donc passer par la France.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail