Toute l’actualité Lyon Entreprises

Après une longue traversée du désert marquée par son déclin sur la scène nationale et européenne, l’Olympique Lyonnais présente depuis quelques mois un nouveau visage. Le club de foot connaît actuellement des bilans financiers positifs au point d’être considéré comme l’une des grandes entreprises rentables. Mais quelles sont les recettes de cette nouvelle ascension prospère ? Réponse dans le présent article.

Une nette progression grâce au Groupama Stadium

L’Olympique Lyonnais amorce une nouvelle dimension économique depuis quelques mois avec la construction de son stade, le Groupama Stadium.

Le club rhodanien qui a totalisé des pertes de 159 millions d’euros en six années d’exercice connaît depuis la saison 2015-2016 une nouvelle dynamique. C’est à partir de cette saison qu’il a renoué avec de bons chiffres d’affaires réalisant un bénéfice net de 9,8 millions d’euros contre un bilan négatif de 21,4 millions l’exercice précédent.

En effet, c’est avec l’avènement du nouveau stade olympien que les recettes du club de Jean Michel Aulas ont entamé leur boom. Ce stade a permis de dégager une explosion de 150% des recettes de billetterie qui ont atteint 27,7 millions d’euros en fin de saison 2016.

Avec une enceinte sportive de plus de 59 000 places contre les 37 000 places du vieux stade Gerland, l’Olympique Lyonnais améliore considérablement son taux de fréquentation.

Cette amélioration a été perceptible dès les dix premiers matchs accueillis par le stade avec un bond de 31% soit une moyenne de 48 000 spectateurs. Il faut noter que les retombées moyennes de billetteries par spectateur ont doublé depuis 2016 passant de 16 euros à 32. Pour mieux comprendre l’impact financier insufflé par le stade Groupama Stadium, il faut mener une petite comparaison des résultats de billetteries actuels avec ceux de l’époque du stade Gerland.

On peut ainsi se rendre compte qu’en l’espace de 10 ans, les recettes billetterie ont plus que doublées passant de 21,8millions d’euros en 2008 à 52,9 millions d’euros en 2018.

L’augmentation des droits TV et l’apport d’investisseurs chinois

Mais la bonne tendance que traverse actuellement le club des gones ne s’explique pas seulement par l’avènement de son nouveau stade. Il faut également considérer la grande hausse des droits TV et marketing qui ont connu un bond de 81% à partir de 2016-2017 notamment avec la participation du club à la Ligue des Champions.

Par ailleurs, le grand rival de l’AS Saint Etienne a vu entrer dans son capital, des investisseurs chinois importants. En effet, le sextuple champion de France des années 2000 a conclu un accord en août 2017 avec le fonds d’investissement IDG Capital Partners.

Avec ce protocole d’accord, le club de Lyon bénéficie d’un apport de 100 millions d’euros grâce auxquels il a pu booster sa rentabilité par la réduction de ses dettes.         

Un article proposé par notre partenaire Betfirstcasino, le spécialiste des casinos virtuels.

Centre de préférences de confidentialité