Toute l’actualité Lyon Entreprises

Profondément transformé d’ici 2020 : le centre commercial “forteresse” de la Part-Dieu va s’ouvrir sur la ville

Un toit terrasse végétalisé avec cinémas, restaurants et bars, trois escaliers monumentaux, de grandes brèches transparentes en guise d’ouvertures. D’ici 2020, on ne devrait plus reconnaître le centre commercial de la Part-Dieu qui va vivre une profonde métamorphose à 330 millions d’euros.

Finis les centres commerciaux des années 70 qui ressemblent à des boîtes fermées. Après Fourvière, la Croix-Rousse, la Duchère, une quatrième colline à Lyon…la Part-Dieu ? Telle est l’ambition commune d’Unibail-Rodamco, propriétaire du plus grand centre commercial de centre-ville d’Europe et de la Ville de Lyon.

 Le centre commercial de la Part-Dieu va connaître d’ici 2020 de profondes transformations.

 Terminés les parkings situés sur le toit. Ces derniers seront en grande partie transformés en jardins qui accueilleront le cinéma UGC qui passera de 14 à 18 salles et 3 200 fauteuils, ainsi que des restaurants, des bars avec terrasses. Chacun pourra bénéficier d’une vue magnifique sur Lyon et notamment sur la colline qui prie…

 « La métamorphose sera totale… »

 « La métamorphose sera totale » s’enthousiasme Christophe Cuvillier, le président d’Unibail Rodamco, leader français des centres commerciaux.

 Tout sera fait pour ouvrir le centre commercial sur le quartier, sur la gare de la Part-Dieu et plus largement sur la ville.

 « Le réaménagement du centre commercial sera un acte d’ouverture vers la ville. L’ensemble autrefois refermé sur lui-même s’ouvre ; il devient ainsi un lieu où le public peut faire plus que simplement s’arrêter, il peut l’habiter, se l’approprier. Il devient un vrai morceau de ville », décrit avec emphase l’architecte hollandais, Winy Maas qui a emporté le concours, en compagnie du cabinet MVRDV

 Cette ouverture sur la ville se traduira notamment par la création d’une grande allée nord-sud qui fera la liaison entre la gare et le Crayon (Tour du Crédit Lyonnais) ; et une seconde, est-ouest. « L’idée est de montrer le cœur du centre commercial », explique Winy Maas.

 Trois escaliers extérieurs monumentaux

La vue dont les voyageurs bénéficieront au sortir de la gare de la Part-Dieu

Mieux, encore, trois escaliers extérieurs monumentaux accompagnés d’escalators permettront d’y accéder de la gare, à partir du boulevard Vivier Merle, mais aussi de la rue Bouchut, mais encore, à partir du pied du Crayon.

 Ces escaliers permettront de se rendre à chacun des quatre niveaux et donc sur le futur toit végétalisé sans avoir à pénétrer à l’intérieur de la cathédrale du shopping.

 Enfin, les actuels murs de béton qui entourent les centres commerciaux seront largement ouverts, laissant une large place au vitrage et à la transparence.

 L’histoire de ce centre commercial ne sera pas oublié par l’architecte. Winy Maas, reprendra sur l’ensemble du centre commercial new look, le signe distinctif de sa décoration actuelle, les motifs constitués par des carrés entrelacés très années 70, qui parcourent actuellement sa façade pour faire le lien entre le passé et le futur.

 Objectif : 160 000 m2, 320 boutiques

 Cette métamorphose signifie que de nouveaux parkings seront construits et que de nouveaux bâtiments verront le jour.

 A l’issue des travaux, 80 nouvelles enseignes apparaîtront, ce qui portera le nombre de boutiques de 240 actuellement à 320, le centre commercial passera alors de 127 000 m2 actuellement à près 160 000 m2 !

 On y trouvera aussi 7 000 m2 de restaurants.

 Des apports qui d’après Unibail Rodamco devraient amener la création de 880 nouveaux emplois (et 660 pendant la phase de construction)

Si le planning est respecté, les travaux seront lancés en 2017, l’inauguration du nouveau centre commercial intervenant d’ici 2020.

 Le tout pour la modique somme de 330 millions d’euros… Unibail-Rodamco entend mettre le prix pour redonner du lustre à un de ses principaux fleurons…