Toute l’actualité Lyon Entreprises

Quinze pépites d’Auvergne-Rhône-Alpes invitées au CES  2021, 100 % numérique cette année : la liste

Elles étaient une trentaine en 2020 ; moitié moins cette année : quinze. Mais encore une fois, quinze pépites.

Quinze start-up de la région ont été retenues pour participer au fameux Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas qui cette année, ne se déroulera pas dans le Nevada pour cause de virus, mais uniquement sur le Web.

Ce terrain d’essai des innovations technologiques, se déroule en effet cette année, dès le lundi 18 janvier, avec une version 100% numérique.

Comme chaque année, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagne une sélection de start-up avec pour but de leur donner de la visibilité et de leur permettre de multiplier les contacts qualifiés.

C’est donc sur une plateforme virtuelle que pourront se connecter les exposants, start-up, entreprises et investisseurs du monde entier pour entrer en contact avec ces pépites régionales. Pour la première fois, cet événement entièrement dématérialisé accueille également un programme varié de conférences.

L’un des ses intérêts principaux : c’est sans doute l’un des salons les plus médiatisés au monde, il est régulièrement le lieu d’annonces en avant-première de la part des fabricants et les projecteurs se braquent volontiers sur les start-up fussent-elles encore peu connues.

Les quinze pépites d’Auvergne-Rhône-Alpes sont toutes parrainées par l’écosystème d’innovation de la région : Minalogic, l’agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, le CEA, Thésame et Digital League…

Pour ces start-up essentiellement en provenance du Rhône et de l’Isère, il s’agit d’une occasion unique de présenter leurs produits, de booster leur performance et leur compétitivité au sein de réseaux d’innovation exceptionnels. Et d’accélérer la constitution de leur réseau à l’échelle mondiale.

Elles œuvrent dans des domaines extrêmement variés : proposant bien une brosse à dents ultra-rapide qu’une conteuse pour les plus petits, voire encore un bracelet d’alerte pour sportifs.

Les entreprises participantes :

-BeFC Innovation Award (Isère) : cette start-up a mis au point des biopiles à base de de papier et d’enzymes qui alimentent de petits objets électroniques portables. Une solution brevetée, énergétique durable et écologique pour l’électronique basse consommation.

-Bookinou (Rhône) : Ici, l’innovation est une conteuse audio sans écran qui permet aux 3-7 ans d’écouter l’histoire de chaque livre avec la voix d’un proche. Trente mille familles et écoles utilisent déjàBookinou pour donner goût à la lecture aux enfants.

-Clycky (Rhône) : Clycky propose une solution de e-commerce multiplateforme qui allie Click & Collect, Click & Delivery, Click to Order, réservation en ligne et menu digitalisé via QR code. Clycky encourage la consommation durable en promouvant les magasins et les agriculteurs locaux.

-Dracula Technologies Innovation Award (Drôme) : Layer®, c’est une technologie de photovoltaïque organique. Destiné à alimenter des objets connectés de basse consommation d’énergie, Layer capte la lumière ambiante, qu’elle soit naturelle ou artificielle, tout en étant customisable et eco-friendly.

-Elichens (Isère) : Cette start-up a mise au point des capteurs miniatures qui permettent l’analyse et la prédiction de la qualité de l’air.

-FasTeesH (Rhône) : Il s’agit cette fois d’une brosse à dents ultra rapide Y-Brush. Elle permet un brossage de toutes les dents en simultané en 10 secondes !

-ido-data (Rhône) : son innovation porte le nom de Dial, un bracelet d’alerte et de localisation pour la pratique des sports et loisirs de plein air. ido-data utilise les technologies de l’Internet des objets et du digital pour vous aider à sauver des vies par la prévention des risques et le renforcement de la sécurité.

-Iotize (Isère) : Cette start-up iséroise a mis au point TapNLink, une de connectivité sans fil, clé en main, facile et intuitive, sécurisée pour aider les industriels à migrer vers l’IoT (l’Internet des objets).

-Kentyou (Isère) : L’innovation consiste là en une plateforme logicielle open-source de jumelage numérique (digital twin) pour la ville connectée. Elle permet de collecter, unifier, et analyser les données urbaines et de travailler avec les acteurs locaux de l’innovation pour créer des solutions qui répondent aux besoins des citoyens.

– Innovation Award( Isère) : ActiveLook, la technologie que cette strat-up a mise au point permet de projeter des données sur des lunettes de sport. La solution combine des technologies optiques, électroniques, des logiciels et une nouvelle génération de micro-écrans. Cette innovation transforme les lunettes de sport en visières parfaites pour afficher en temps réel les informations et les performances.

– Memory (Savoie) : DAM-as-a-Brain, nouvelle génération de systèmes de gestion des données. Grâce à plusieurs modules d’intelligence artificielle, le MAM-as-a-Brain permet de collecter, d’enrichir et de valoriser tous types de contenus : vidéos, photos, fichiers audios, documents textuels.

-Private discuss (Rhône) : Sa proposition : une solution de visioconférence pour le travail à distance et les webinaires, écologique, personnalisable aux couleurs de l’entreprise, ultra sécurisée.

-Proovstation (Rhône) : Il s’agit du premier portique au monde intégrant des technologies d’intelligence artificielle et 3D. Le portique détecte et analyse les dommages causés aux véhicules à partir d’un scan photo à 360° en moins de 3 secondes tout en réduisant les coûts d’inspection jusqu’à 50 %.

SCPTime (Isère) : Dans un contexte de digitalisation exponentielle et mondiale, cette strat-up propose un service de diffusion d’une heure légale mondiale offrant aux entreprises la garantie d’un signal horaire Sécurisé, Certifié, Précis et surtout Traçable, tout au long de la chaîne de distribution.

Terabee (Ain) : Grâce à sa maîtrise de la technologie avancée “temps de vol”, Terabee numérise les mouvements pour contribuer à la transformation numérique. Au CES, l’entreprise présente de nouvelles solutions pour les bâtiments intelligents, notamment le comptage des personnes et des interfaces utilisateurs sans contact. Pour faire face au Covid-19, Terabee a adapté sa technologie pour proposer des solutions de distanciation sociale et de recherche des contacts.

-(Photo) Signé de la start-up lyonnaise Proovstation : le premier portique au monde intégrant des technologies d’intelligence artificielle et 3D.