Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il y a un an, presque jour pour jour Frantz Yvelin, le Pdg aujourd’hui démissionnaire d’Aigle Azur en redressement judiciaire, annonçait fièrement, face à Air France et easyJet, rien de moins, que le lancement le 28 octobre 2018 d’une ligne aérienne Lyon-Nantes.

Pas sur la pointe des pieds. L’offensive était brutale puisque la 2ème compagnie aérienne française après Air France proposait carrément douze aller-et-retour par semaine ; et ce, tout au long de l’année. Deux fréquences par jour en semaine et une le week-end. Avec un prix d’appel très bas : 40 euros l’aller simple.

C’était l’offensive de trop pour une entreprise qui vivait jusqu’alors plutôt bien sur son pré-carré algérien.

Avec le lancement de ce Lyon-Nantes qui a évidemment fait long feu et le lancement de longs courriers vers la Chine (Pékin) et le Brésil (Sao Paulo), Aigle Azur a eu les yeux plus gros que le ventre, ce qui l’a donc menée vers la faillite.

Si elle n’est que la 9ème compagnie en nombre de passagers opérant à Lyon-Saint-Exupéry, avec ce vol vers Nantes opéré en A 320 de 180 sièges, l’aéroport de Lyon était devenu le deuxième hub français d’Aigle Azur après Orly.

Pré-carré algérien

Deux A 320 signés Aigle Azur avaient ainsi, pas très longtemps d’ailleurs, basés sir le tarmac de l’aéroport lyonnais.

Reste qu’Aigle Azur à Saint-Exupéry, c’était aussi et surtout quatre routes sur l’Algérie : Alger, Constantine, Oran et Sétif et de temps à autre des lignes charters. Toutes suspendues désormais.

On imagine la rapide dégradation des comptes de la compagnie, car présentant à Lyon il y a un an, sa nouvelle liaison Lyon-Nantes, l’entreprise venait, expliquait son Pdg, de retrouver l’équilibre financier et frôlait alors les 300 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 1 200 salariés. Qui risquent de se retrouver au chômage, si d’ici lundi 9 septembre, aucun repreneur ne se fait jour…

Une véritable descente en piqué : Aigle Azur a annoncé jeudi 5 septembre l’annulation de tous ses vols à compter du vendredi 6 septembre au soir, et doit trouver un repreneur d’ici lundi 9 septembre pour ne pas définitivement sombrer.

Les services d’Aigle Azur fermés dès samedi à l’aéroport

Sur son site internet, la compagnie précise que « si vous effectuez un vol retour après le 6 septembre 2019, et ce quel que soit l’aéroport de départ, ce vol est annulé. Vous serez contraint d’acquérir un autre billet retour. »

« Les services Aigle Azur de l’aéroport seront fermés à partir du samedi 7 septembre. Il est recommandé de ne pas se rendre à l’aéroport », précise de son côté le site Web de Lyon-Saint-Exupéry, renvoyant les passagers inquiets et furieux, directement au téléphone et au site Internet de la compagnie aérienne en faillite, submergée d’appel. Il faut dire que ce crash économique a laissé en rade près de 13 000 passagers dont 11 000 en Algérie…

Centre de préférences de confidentialité