Toute l’actualité Lyon Entreprises

Sky 56 : enfin un geste architectural innovant dans le ciel de la Part-Dieu

On ne peut pas dire que les immeubles ou tours d’un grand classicisme et sans aspérité construits ces dernières années aient bouleversé l’architecture du 2ème quartier d’affaires français. Changement de décor avec Sky 56, un Immeuble de Grand Hauteur (56 mètres) qui, près de la gare, devrait joliment boucler le quartier d’affaires au sud et dont la 1ère pierre vient d’être posée.

Un jeu d’obliques animant joliment les volumes avec une inclinaison des façades de 10 %, donnant une forte impression d’élancement : telle est la perception que devrait donner Sky 56.

 Tel est le nom d’un des prochains immeubles qui s’élèvera dans le ciel du quartier d’affaires de la Part-Dieu, un IGH (Immeuble de Grande Hauteur) de 56 mètres dont Gérard Collomb, maire de Lyon, a posé la 1ère pierre le 13 octobre.

 Une première pierre tout ce qu’il y a de plus officielle car en fait les travaux ont débuté depuis octobre 2015.

 30 700 m2

 Ce qui explique que cet immeuble de bureaux de 30 700 m2 où travailleront près de deux mille personnes, devrait être normalement livré, si tout se passe bien, en juillet 2018, soit environ dans un an et demi.

 Près de 30 % : tel est le surcoût, assumé, de l’audace du coup de crayon de cet immeuble qui va enfin donner quelques lettres de noblesse architecturales à la Part-Dieu qui en manque encore.

 Gérard Collomb veut sa « skyline », cet ensemble de tours et immeubles de grande hauteur construite en pensant aux Alpes en arrière-plan lorsque l’on observe le spectacle de Fourvière. « Sky 56 » devrait ainsi constituer l’un des éléments les plus intéressants de cette future perspective, grâce aux architectes Chaix & Moret, accompagnés de AFAA, œuvrant pour les deux promoteurs associés dans ce projet : Icade dont la marque de fabrique est justement le goût de l’audace et Linkcity (Bouygues).

 Pour accentuer le mouvement sur les faces de ce futur immeuble, les architectes ont ajouté de grandes failles verticales permettant de créer des volumes plus fins et d’apporter un surcroît de lumière malgré l’épaisseur du bâtiment.

 Double complexité supplémentaire pour l’édification de cet immeuble de quatorze étages : la proximité de la voie ferrée-on est tout près de la gare, à 7 mn à pied, à l’angle des rues Mouton-Duvernet et Félix Faure-, mais aussi quatre niveaux de parkings, ce qui permettra d’offrir 332 places ce qui est beaucoup, de nombreux immeubles faisant désormais l’impasse sur lesdits parkings.

 RT 2012 moins 40 %

 Enfin les immeubles de grande hauteur font chaque année des progrès supplémentaires en matière énergétique : bien évidemment certifié HQE (Haute Qualité Environnementale) et BREEAM (une certification européenne importante), Sky 56 devrait afficher un diagnostic énergétique RT 2012 (la norme obligatoire) de – 40 %. Ce sera le premier IGH à atteindre ce niveau de performance à la Part-Dieu.

 Une brasserie, un sky bar, un centre de fitness, un business center…

 Enfin, on trouvera dans ce futur immeuble, une brasserie de trois cents places pour nourrir les deux milles salariés qui y travailleront, ainsi qu’un espace Fitness, une bibliothèque, un business center, ainsi qu’un « sky bar » au quatorzième étage : réservé aux occupants pendant la journée, il pourra être aussi utilisé pour des réceptions privées pouvant accueillir jusqu’à deux-cent-cinquante personnes.

La future “Skyline” de la Part-Dieu : en rouge, Sky 56.

 Il débouchera sur l’une des quatre terrasses privatives par niveau prévues par les architectes.

 Si le quartier de la Confluence à Lyon a constitué un beau terrain de jeu pour les architectes du monde entier qui ont su joué-presque trop d’ailleurs…- du crayon et de la créativité, la Part-Dieu était en retard en matière d’innovation architecturale.

 « Sky 56 » peut redonner du sens et de l’originalité à la Part-Dieu. Il faut espérer que les autres immeubles et tours à venir poursuivront sur cette belle lancée…