Toute l’actualité Lyon Entreprises

Sophie Bozec

Sophie Bozec, Vice-Président Senior en charge de la Recherche & Développement en Pharmacologie, est l’une des cofondatrices de la biotech lyonnaise Poxel. Une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments pour les maladies du métabolisme. Avec Pascale Fourqueray, vice-président executif, Poxel atteint 74,6 de CA en 2018.

 

Sophie Bozec, plus de 15 ans dans la recherche

Sophie Bozec est une entrepreneuse avec plus de 15 années d’expérience en recherche et développement Pharmacologique. Le Dr Bozec a acquis une solide expertise dans le domaine des maladies métaboliques, en particulier le diabète.

Titulaire d’un doctorat en biologie, Sophie Bozec intègre en 2018, Merck Serono. Tout d’abord, elle dirige une équipe de recherche en pharmacologie pour la découverte de nouveaux médicaments. Ensuite, elle a acquis une grande expérience dans la gestion de projets de recherche, de l’identification de cibles jusqu’au stade de candidats au développement préclinique.

Non seulement, elle a développé ses connaissances sur des modèles (in vivo et in vitro) utilisés dans les programmes de recherche afin d’identifier des candidats potentiels au développement préclinique dans le domaine du diabète.

Mais encore, cette expérience en pharmacologie l’a conduite à soutenir un produit en développement clinique dans tous ses aspects pharmacologiques précliniques. Sophie Bozec possède par ailleurs, un Doctorat en Nutrition, Métabolisme et Obésité de l’Université Paris VII.

 Une Histoire de famille…

Ainsi en 2009, elle cofonde avec quatre ex-collègues, la biotech lyonnaise Poxel. Dès lors, Le Dr Bozec occupe le poste de Vice-Président Senior, Recherche & Développement en Pharmacologie. À l’origine du projet, un désinvestissement de Merck Serono, à l’époque l’un des leaders mondiaux du domaine :

Merck Serono a décidé d’arrêter son pan de développement dans les maladies métaboliques notamment le diabète du type 2 pour se consacrer à des développements de nouvelles molécules dans les maladies de spécialité. Moi et quelques collègues, nous travaillons justement dans ces indications du diabète de type 2, ce qui a abouti à la proposition faite à Merck Serono de pouvoir réintégrer une partie des portefeuilles dans l’état où il était et de créer la société Poxel ” explique-t-elle.

Avec Pascale Fourqueray, Vice-Président Exécutif, Directrice du Développement Précoce et Médecine Translationnelle, la société atteint 74,6 M€ de CA en 2018.

Avez-vous rencontré des difficultés lors de la création de l’entreprise ?

” Pour la création de Poxel, le fait d’être une femme n’a pas posé de problème particulier, la question ne s’est jamais posée en tant que telle, puisque sur les cinq fondateurs, nous sommes trois fondatrices et deux collègues. Donc le genre ne posait pas de problème particuliers, nous nous sommes basés sur les compétences”.

En un mot, Poxel est une société biopharmaceutique qui développe des médicaments innovants pour le traitement des maladies métaboliques. Les produits en développement de Poxel, premiers de leurs classes thérapeutiques et aux mécanismes d’action susceptibles de modifier le cours de la maladie, pourraient permettre d’obtenir des traitements plus sûrs et plus efficaces contre les maladies métaboliques.

La société dispose d’un portefeuille de trois produits métaboliques, incluant un produit en phase III (l’Imeglimine) dont les essais cliniques pour le diabète du type 2 sont en cours au Japon, ainsi que de deux autres produits en phase I et II. Aussi, la société a conclu deux importants partenariats stratégiques pour l’Imeglimine (Sumitomo Dainippon Pharma pour le Japon et 12 autres pays d’Asie, et Roivant Sciences pour les Etats-Unis, l’Europe et le reste du monde), qui lui permettent de bénéficier de versements lors de franchissement d’étapes de développement, réglementaires et commerciales.

Quelques informations sur Poxel :
  • Siège : Auvergne-Rhône-Alpes
  • Marché :  international
  • Effectif 2018 : 40
  • CA 2018 : 74,6 M€