Toute l’actualité Lyon Entreprises

Une nouvelle école d’ingénieurs a ouvert ses portes à Lyon à la rentrée : Sup’biotech

Comptant en cette rentrée 45 élèves, Sup’biotech en vise 150 en 2023. Installée dans le quartier de la Part-Dieu, la nouvelle venue estime se différencier des autres cursus similaires par la pratique de l’anglais dans les cours et un an de stage au total dont six mois à l’étranger dans le cursus ingénieur : le diplôme délivré par l’Ecole a été habilité en 2017 par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI).

Dans l’écosystème de santé lyonnais, les biotechnologies tiennent une forte part. On compte près de 300 entreprises du secteur des Biotechs, ainsi que de nombreuses start-up dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Rien d’étonnant donc si une nouvelle école d’ingénieurs (habilitée en 2017, par la commission des titres d’ingénieurs) a décidé de s’ancrer à Lyon en cette rentrée 2020, sur 400 mètres carrés, dans le quartier de la Part-Dieu, non loin de la gare : Sup’biotech.

Il s’agit d’une école privée qui a d’abord ouvert ses portes en 2004 à Villejuif, en région parisienne : Sup’biotech, du groupe Ionis Education.

Elle forme des ingénieurs en biotechnologies en cinq ans, dans les secteurs de la santé, la pharmacie, l’agroalimentaire, l’environnement, la cosmétique ou la bio-informatique.

Ce qui a permis à la nouvelle venue de nouer des liens avec des entreprises du secteur, à l’instar de Sanofi ou de bioMérieux.

Pourquoi cette implantation lyonnaise, alors que la Métropole compte déjà beaucoup de formations similaires, comme le reconnaît Bruno Vailhé, 53 ans, directeur de Sup’biotech Lyon, un Rhônalpin qui, à cette occasion retrouve sa région d’origine.

“Un marché de l’emploi dynamique”

“L’une des premières raisons de notre venue à Lyon est que le marché de l’emploi est dynamique dans le domaine des sciences de la vie”, souligne le directeur.

Mais qu’est-ce- qui peut distinguer la nouvelle venue de l’Université ou des autres Ecoles affichant un cursus d’ingénieur spécialisé ?

“ Notre cursus compte six mois d’études à l’étranger : nous avons noué des partenariats avec 70 établissements partenaires dans le monde”, détaille le directeur de Sup’Biotech Lyon.

Et d’ajouter : “ Il y a ainsi par exemple deux mois de stages entre la 2ème et 3ème année. Au total sur l’ensemble du cursus de cinq ans, l’étudiant aura effectuer un an de stage.”

Deux autres caractéristiques de l’Ecole qu’il dirige sont soulignées par Bruno Vailhé : “ Nous avons une classe prépa intégrée à Lyon et tous les cours sont en anglais dès la 3ème année. Un examen est effectué en fin de 2ème année pour valider le niveau d’anglais des étudiants.”

En revanche, Lyon n’accueille que les trois premières années du cursus d’ingénieur, les deux dernières années doivent s’effectuer à Paris Villejuif.

Cent-cinquante élèves d’ici 2023

A terme, à l’horizon 2023, l’Ecole accueillera près de 150 élèves ingénieurs : 45 élèves de Biotech 1 en cette année universitaire 2020/2021 ; puis 100 élèves de Biotech 1 et 2 en 2021-2022 ; et 150 Biotech 1, 2, 3 en 2022-2023.

Une arrivée, donc qui consolide s’il en était encore besoin, l’importance de l’écosystème de santé lyonnais, marqué par l’existence de Lyonbiopôle, pôle de compétitivité de dimension mondiale.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail