Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il n’y a pas que Sanofi-Pasteur ou Merck à mettre au point des vaccins. Un discret groupe lyonnais, Valneva, vient de faire l’actualité en développant un vaccin contre la désormais trop fameuse maladie de Lyme : le VLA 15.

 Les choses sont en bonne voie, la très pointilleuse FDA, l’agence américaine du médicament vient en effet d’accorder une procédure accélérée dite de « Fast Track » à l’entreprise lyonnaise. Ce qui permet le démarrage d’un essai clinique pour assurer le développement du vaccin.

 On sait qu’un plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les autres maladies vectorielles transmises par la tique, a été lancé par l’ancien gouvernement. Cet acarien géant, qui se nourrit de sang, a été très médiatisé ces derniers mois, en particulier parce qu’il peut causer une maladie infectieuse, traitable et identifiable dans sa forme aiguë, mais qui devient complexe à soigner dans ses formes tardives.

Cela fait six ans que Valneva travaille sur ce vaccin. Il n’existe en effet aucun vaccin contre cette maladie.

En 1998, le fabricant GlaxoSmithKline a mis en vente le vaccin LYmerix. Bien qu’ayant été approuvé par la FDA (Food and Drug Administration), le vaccin fut rapidement controversé. Puis retiré du marché en 2002.

Implantée à Lyon et coté en Bourse sur Euronext, Valneva détient un site de production à Saint-Herblain, près de Nantes.

 Spécialisée dans la recherche contre les maladies nosocomiales et infectieuses, ce spécialiste du vaccin compte notamment celui contre l’encéphalite japonaise et dans la prévention du choléra.

 Le groupe compte environ 400 salariés et s’est également développé en Autriche, Grande-Bretagne, en Suède, au Canada et aux États-Unis.

 L’essai clinique est déjà en cours. La société a recruté les 180 volontaires, âgés de 18 à 40 ans, nécessaires afin de vérifier l’efficacité du vaccin et l’absence d’effets secondaires : les premiers résultats seront annoncés au 1er trimestre 2018. La phase II suivra ensuite en cas de succès.

 « La maladie de Lyme affecte un nombre croissant de personnes chaque année, dont beaucoup doivent vivre avec des séquelles à long-terme qui, non seulement sont extrêmement difficiles à traiter, mais représentent également un important fardeau économique », précise Thomas Lingelbach, le Pdg de Valneva qui se félicite des progrès de sa société dans la mise au point d’un vaccin.