Toute l’actualité Lyon Entreprises

Comment transformer une crise en opportunité ? Depuis qu’il est à la tête de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, Emmanuel Imberton a su montrer en la matière son savoir-faire, avec le Musée des Tissus qui sera pérennisé et va faire sa révolution, grâce à la Région.

Le montage qu’il vient d’annoncer concernant EMLyon Business School est sans doute la meilleure réalisation à mettre à son actif .

On sait que les Chambres de Commerce et celle de Lyon Métropole ne fait pas exception, ont vu baisser drastiquement leurs financements depuis plusieurs années.

Or c’est la Chambre de Commerce qui historiquement depuis 150 ans (très précisément depuis 1872) était à la fois la propriétaire et complétait les finances déficitaires  de l’Ecole de Management, chaque fin de mois.

Dans un premier temps, la Chambre a amené son directeur Bernard Belletante, remplacé depuis avril par Tawhid Chtiou à parvenir à l’équilibre financier : 100 millions d’euros de chiffre d’affaires l’année dernière (contre 40 en 2014) et un résultat positif.

Onze candidats !

Le deuxième temps est plus original s’agissant d’une Ecole de Commerce. La CCI a sélectionné parmi onze candidats deux actionnaires qui vont faire leur entrée au capital de la structure désormais propriétaire de l’Ecole, apportant en fonds propres 100 millions d’euros !

 Il ne s’agit pas en effet d’une cession de parts, mais d’une pure augmentation de capital.

Il s’agit du fonds indépendant  Qualium (*), détenu à 30 % par la Caisse des Dépôts qui investit pour la première fois dans l’Education ; et la Banque Publique d’investissement (BPi).

Mais ce n’est pas tout. Autre originalité du montage : le personnel de l’Ecole lyonnaise y est associé à hauteur de 10 millions d’euros, s’octroyant 10 % de capital ; de même que le réseau des anciens élèves (les alumnis) estimés au nombre de 30 000 personnes (3 % du capital).

Les nouveaux actionnaires ne sont pas majoritaires au sein de la société anonyme créée en 2018, dénommée « Early Makers Group » : ils détiennent 46 % du capital ; la Chambre en conservant 41 %, soit la minorité de blocage. Ce sont les personnels et le réseau des anciens élèves qui complètent donc l’ensemble.

Valorisée 250 millions d’euros

Bruno Bonnell, président du conseil de surveillance d’EM Lyon ; Emmanuel Imberton, président de la CCI Lyon Métropole et Tawhid Chtiou, directeur.

Que viennent donc rechercher dans cette affaire Qualium et la BPi, sachant qu’ils ne toucheront pas de dividendes, au moins pendant les trois prochaines années ?

Pour  Emmanuel Imberton, c’est d’une part la volonté de se frotter à un nouveau secteur prometteur, la Formation ; mais aussi une plus-value à terme : « EM Lyon est valorisée 250 millions. D’ici quelques années, vu les projets qui vont pouvoir être mis en œuvre, la plus-value devrait être importante », décrit le président de la CCI.

Au bilan, EM Lyon va bénéficier d’un booster très important qui va lui permettre d’investir 100 millions d’euros au cours des cinq prochaines années dans un fort développement de l’Ecole dont 40 millions dès la signature du deal.

A l’arrivée la CCI qui a imposé de nombreuses conditions dont le maintien de Lyon dans l’intitulé de l’Ecole et de son siège dans la capitale des Gaules, conserve un poids non négligeable quant à l’avenir d’une Ecole de commerce qu’elle couve depuis des lustres.

Financiarisation de l’enseignement ? « Non, assure de son côté Bruno Bonnell, le député LREM qui est également le président du conseil de surveillance de l’Ecole. Il n’est pas question d’avoir des frais de scolarité démentiels : il s’agit de continuer à faire en sorte que chacun quel que soient ses moyens, puisse avoir la chance d’intégrer l’Ecole ».

In fine, c’est Emmanuel Imberton qui traduit le mieux le deal passé : « Nous apprendrons à travailler ensemble avec le nouvel actionnaire. Nous aurons une présence vigilante, active et positive… »

Reste désormais à savoir si EM Lyon qui se situe actuellement dans le top 4 des Ecoles de Commerce françaises va pouvoir, avec ses 110 millions de fonds propres  se hisser cette fois dans le Top 10 européen..? Elle se situait à la 21ème place en 2018 dans le classement du Financial Times…

(*) Qualium qui a pour principal sponsor la Caisse des Dépôts est investi dans une soixantaine de sociétés françaises.