Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il était temps que le gouvernement s’en inquiète. Beaucoup de villes moyennes connaissent une Bérézina de leurs commerces de centre-ville. Pour ne citer qu’elles, c’est le cas à Saint-Etienne, Vienne, Bourgoin-Jallieu et bien d’autres. Le taux de vacance des commerces (en l’occurrence le pourcentage de rideaux baissés) s’établit en moyenne à 15 % et ne cesse de grossir d’année en année.

Des rues entières sont sinistrées dans un nombre de villes de plus en plus important chaque année. Certaines artères connaissent 60 % de taux de vacance !

D’où le projet gouvernemental intitulé « Action, Cœur de ville » qui va permettre à deux-cents villes françaises de lutter contre cette désertification commerciale grandissante, alors que les centres commerciaux de leurs périphéries se portent en général plutôt bien, voire même très bien. La liste des villes lauréates à ce plan de sauvetage du commerce devrait être annoncée début avril…

C’est dans ce contexte plutôt tendu, que par un hasard du calendrier, une vraie loi des séries commerciales, trois inaugurations de « gros porteurs » vont se dérouler d’ici l’été.

Vendredi 30, inauguration du quartier Grôlée…

Ainsi, vendredi 30 mars, Georges Képénékian, maire de Lyon coupera le ruban symbolique du quartier Grôlée dont « lyon-entreprises » vous a déjà beaucoup parlé et qui n’attend plus que l’arrivée de quelques enseignes dont Decathlon qui doit y installer son nouveau concept de centre-ville, pour afficher complet.

…puis le 27 avril, du Grand Hôtel-Dieu…

A peine un mois plus tard, le 27 avril, le même premier magistrat lyonnais inaugurera un autre espace commercial de plus grande ampleur encore : celui du Grand Hôtel-Dieu : sept nouveaux restaurants dont des enseignes totalement nouvelles pour la Métropole, ainsi qu’une quinzaine de nouveaux commerces, la plupart sous une magnifique verrière et le tout dans un cadre d’une qualité rare. Il sera difficile d’éviter là, le succès annoncé… Malgré les tarifs demandés, les enseignes ne se sont pas fait prier pour s’y installer.

…et enfin le 17 mai, du « Village des Marques »

Il faudra ensuite attendre un peu plus de deux semaines pour assister à une troisième et dernière inauguration, le 17 mai prochain (pour une ouverture au public, le 18), celle en l’occurrence, du premier site outlet situé à proximité de Lyon, « le Village de Marques » de Villefontaine créé, contre l’avis des Chambres de Commerce, par la Compagnie de Phalsbourg, orientée aussi premium.

En volume le plus important des trois avec sa centaine de boutiques et ses grandes enseignes (les Galeries Lafayette-sur 1 400 m²-Zadig & Voltaire, Sandro Maje, Claudie Pierlot, The Kooples, Ted Baker, Ralph Lauren. Mais aussi Nike, Adidas, Salomon, pour le sportswear et Body Shop, notamment (*) ; à une demi-heure de la place Bellecour…

On peut donc légitimement se demander, alors que nous sommes déjà surdensifiés en matière de zones commerciales, si tout cela ne fera pas trop, accentuant encore le problèmes commerciaux des villes moyennes ? Tout vers les métropoles ou dans leur orbite, tandis que la périphérie souffrirait…

Il y a là une vraie réflexion à avoir sur un aménagement du territoire en matière commerciale qui n’a jamais été vraiment menée et dont les villes moyennes risquent de payer le prix…fort ?

(*) Ont aussi récemment signé : Birkenstock, Harmont & Blaine, IKKS, Sonia Rykiel, Craie Detos Retox, la Crêperie, Haribo, Baccarat, Bistrot, Pierre Hermé, Angelina, Kidiliz, Bialetti, Not Shy, Des Petits Hauts, New Balance, Garcia Jean’s, Geox, Starbucks, Ouest Express (l’enseigne de fast food qui avait té créée par le Groupe Bocuse).