Toute l’actualité Lyon Entreprises

Coronavirus : ces entreprises qui se mobilisent en nombre…

“Nous allons entrer dans un monde où la solidarité aura démontré sa force. Peut-être qu’un monde de plus grande bienveillance et de plus grande attention aux personnes va naître dans un capitalisme français et européen, que j’appelle de mes vœux “ a lancé Jean-Dominique Sénart l’ex-Pdg de Michelin devenu celui de Renault.

Et ce dernier d’ajouter :  « et Renault jouera sa part… »

Le constructeur s’apprête « à prêter 300 Zoé pour que le personnel médical puisse se déplacer plus facilement », a précisé le Pdg de Renault,ajoutant que 200 voitures avaient déjà été fournies à la Croix-Rouge, en Suisse.

Dans le même temps le groupe de luxe qui dirige Bernard Arnault, LVMH a réussi à sourcer en Chine en un temps record et à faire fabriquer 10 millions de masques chirurgicaux et FFP2 par semaine. La première livraison arrivera dans les soutes de deux avions dès ce mercredi en France. Au total en quatre semaines, 40 millions de masques sont attendus dans l’Hexagone. De quoi pallier en partie les défaillances gouvernementales à cet égard.

Le groupe a précisé qu’il financera intégralement la première semaine de livraison pour un montant de l’ordre de 5 millions d’euros.

Plus tôt dans la semaine, ce même groupe LVMH avait mobilisé sa branche Parfums & Cosmétiques pour fabriquer et distribuer gratuitement des gels hydroalcooliques en grande quantité aux hôpitaux.

Deux exemples parmi d’autres au plan national.

Au plan régional, on ressent cette même mobilisation des entreprises fort nombreuses, avec sans doute encore plus d’acuité car plus proche : de Boiron qui se lance aussi dans la fabrication de gels hydroalccoliques, à la cinquantaine d’entreprises textiles régionales qui se mettent à fabriquer ces fameux masques qui manquent cruellement.

On peut également évoquer l’Ecole informatique Epitech dont les étudiants accompagnent les entreprises dans leur basculement vers le télétravail et tous ces dons de masques, de produits divers, de pizzas, de friandises, etc. à destination des personnels soignants dans tous les hôpitaux.

Normale bien sûr cette mobilisation vu le choc et la profondeur de la crise qui nous concerne tous et les drames individuels et collectifs qui se nouent.

Normale, bien sûr, il ne s’agit pas de tresser des couronnes à quiconque.

Mais on peut voir là aussi dans tous ces gestes, accompagnés ou non d’un communiqué de presse, cette forte tendance, cette montée en puissance, qui se dessine depuis plusieurs années dans la prise en compte par les entreprises bousculées par un monde aux dangers grandissants, de leur Responsabilité Sociale et Environnementale.

Face à des Etats parfois débordés, elles ont, elles vont avoir un rôle social, environnemental, à jouer, de plus en plus prégnant.

Le capitalisme, l’économie de marché étaient vilipendés car accusés de nous emmener dans le mur climatique.

Cette crise devrait faciliter l’émergence d’une économie de marché à visage humain, plus solidaire, ce qu’on appelle le modèle Rhénan ; et non pas d’un capitalisme financier destructeur et aveugle qui a déjà produit ses ravages en 2008.

Il est bien possible que cette crise aura au moins un rôle positif : le basculement du premier vers le second.

 

Centre de préférences de confidentialité