Toute l’actualité Lyon Entreprises

Classe Export Lyon 2019 : réseau et formation au coeur du salon

Il s’agit d’une véritable référence dans le monde des salons lyonnais.

Le Classe Export Lyon revient pour une 29e édition cette année les 28 et 29 novembre 2019.

Cette convention, organisée par l’entreprise du même nom, met avant les professionnels du commerce extérieur de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’occasion pour ces derniers de se faire un réseau, mais aussi de se former pour faire face aux évolutions du métier. Marc Hoffmeister, directeur général de Classe Export, nous présente ces nouveautés.

Pouvez-vous vous présenter ?

“Je m’appelle Marc Hoffmeister. Je suis président de Classe Export, qui est un groupe lyonnais à la fois dans la presse puisque je dirige le principal magazine français de l’International. Mais aussi dans les salons puisque j’organise depuis 30 ans une manifestation qui est LA manifestation française du commerce extérieur.”

Que propose Classe Export ?

“On a à la fois toute une gamme de services pour les entreprises qui se développent à l’international. Je peux vous trouver de l’argent grâce à l’ingénierie des aides en matière de commerce international. Je peux vous informer avec mon magazine et je peux répondre à vos questions grâce à un service assistance. On répond à 6000 questions par an d’entreprises qui se développement à l’international et qui ont un problème de douane, de fiscalité ou de client. Nous par abonnement on trouve les réponses.”

Pourquoi organiser un salon Classe Export ?

“Dans le commerce international on est dans un domaine qui évolue tout le temps. Il n’y a plus de bases qui soient des certitudes. Avant il y avait des accords cadres et mondiaux qui faisaient référence. Aujourd’hui tout ça est fini, on est sur du multilatéral. Chaque pays met ses propres règles et sans arrêt ça évolue. Nous on est un peu là pour aider faire comprendre ces évolutions.”

Pouvez-vous nous présenter l’édition 2019 de Classe Export Lyon ?

“Ce sera une super édition, sur laquelle on va vraiment innover pour changer le format. On a une première journée le 28 novembre pour se rencontrer avec des rendez-vous d’affaires pour rencontrer des experts qui viennent du monde entier. On a plus de 30 pays qui seront représentés, avec des gens qui sont des spécialistes sectoriels ou plus généralistes. La deuxième journée, le 29, ce sera une journée pour apprendre, avec de vraies formations autour des Incoterms et de la douane. Les masterclass seront là pour en apprendre sur les autres pays : comment on travaille en Algérie ? Comment obtenir une certification en Côte d’Ivoire ? Des choses un peu plus techniques.”

Combien d’entreprises attendez-vous ?

“On attend entre 500 et 600 entreprises qui font de l’international. Maintenant il n’y a pratiquement plus que des décideurs d’entreprise. Avant il y avait aussi des prestataires. Nous aurons une grande conférence plénière avec de belles personnalités comme le patron de Qwant et celui d’Europages pour essayer de comprendre les stratégies à l’international.”