Toute l’actualité Lyon Entreprises

Pour “New-York 2020”, le FC Lyon fait appel aux dons

Le FC Lyon veut entrer dans une nouvelle dimension pour affirmer sa politique RSE. Créé en 1893, le troisième plus vieux club de France compte toujours aujourd’hui 1300 licenciés. Le plus haut total hors région parisienne. Et l’association sportive compte emmener une partie de ces licenciés à New-York en 2020.

Un projet à destination des joueurs et joueuses des équipes U15 (moins de 15 ans) qui nécessite des fonds. Sébastien Dodille, chargé de projet, et Arnaud Rozand, commercial, nous présentent ce projet en vidéo.

Qui êtes-vous ?

Arnaud Rozand : Je suis Arnaud Rozand, présent au club depuis maintenant cinq ans et gardien de but du FC Lyon et je suis en alternance par rapport à mes études sur la partie commerciale.

Sébastien Dodille : Je suis Sébastien Dodille, directeur de l’école de football et responsable du développement sportif du FC Lyon. Je suis aussi responsable du projet éducatif New-York 2020.

Quelle est l’importance du FC Lyon dans le foot français ?

A.R : Le Football Club de Lyon créé en 1993 est aujourd’hui l’un des plus vieux clubs de France. On compte aujourd’hui plus de 1300 licenciés, ce qui en fait le plus gros club de France hors région parisienne.

Qu’est-ce que le projet “New-York 2020” ?

S.D : Le projet New-York est un projet sociétal à destination d’un public mixte U15 qui va permettre à ses joueurs et à ses joueuses de vivre une expérience de grande ampleur au FC Lyon. Nous allons visiter Manhattan et puis jouer deux matchs amicaux contre les Italiens de Brooklyn et la FFF USA.

Comment préparez-vous ce voyage ?

S.D : Nous le préparons tous les lundis à travers des groupes de travail où les enfants sont concernés par des apprentissages linguistiques, des métiers du tertiaire, les apprentissages artistiques et culturels avec tous les intervenants qui les accompagneront à New-York.

Qu’apporte le projet “New-York 2020” au FC Lyon ?

S.D : L’intérêt du FC Lyon dans l’investissement d’un projet RSE est de montrer toute la force de notre association, de nous inscrire dans cette démarche et de permettre à nos jeunes d’avoir des ancrages forts à l’issue d’une préparation importante sur ce projet, de leur expérience de vie à New-York et des restitutions qu’il y aura derrière.

Comment comptez-vous financer ce projet ?

S.D : Dans notre projet il existe une entité qui concerne la filière tertiaire, dans laquelle les enfants doivent être investis de la vente de calendriers et de tickets de tombola. Mais nous mettons aussi en place une cagnotte participative portée par Arnaud.

A.R : Le but de notre action c’est que les jeunes puissent financer leur voyage eux-même à travers ces ventes. Nous avons mis en place une tombola avec de très gros lots, plus de 30 maillots de joueurs professionnels portés, les gants de Michel Soro champion du monde de boxe ou encore des places de cinéma ou pour aller voir l’Olympique Lyonnais. On va aussi mettre en place une cagnotte en ligne participative pour récolter des fonds.

De combien avez-vous besoin pour partir ?

S.D : C’est un projet d’envergure puisque le budget est de 30 000 €. Sur ce budget nous avons souhaité investir les enfants à la fois par leur travail et les cotisations. Mais nous avons aussi besoin de fonds privés et de particuliers pour mettre en oeuvre ce projet et le mener à bien.

A.R : En participant à ce projet vous avez aussi la chance de pouvoir entrer dans notre club partenaires qui en un an est passé de 5 à 90 entreprises lyonnaises.

Votre projet en trois mots clés ?

S.D : Si je devais résumer “New York 2020” en trois mots clés je dirais : #apprentissage, #ancrage et #solidarité.

Centre de préférences de confidentialité