Toute l’actualité Lyon Entreprises

Polyvalence et maintien de l’activité : Inter-Inox s’adapte au confinement

Pendant le confinement dû à l’épidémie de Covid-19, Lyon Entreprises donne la parole aux entrepreneurs de la région. Ces derniers témoignent ainsi de leurs conditions de travail et de leur façon de s’organiser. Alain WIGISHOFF, dirigeant d’Inter-Inox, leader français des éléments d’assemblage en acier inoxydable, évoque la poursuite de son activité durant le confinement.

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Je suis Alain WIGISHOFF, je suis le dirigeant de la société Inter-Inox depuis 12 ans. Inter-Inox est une société de distribution d’éléments d’assemblage mécanique en acier inoxydable tels que des vis, des accessoires de tuyauterie.

Est-ce que Inter-Inox est en capacité de maintenir son activité en période de confinement ?

Nous avons proposé à certains collaborateurs polyvalents, capables de faire presque tout dans l’entreprise de continuer à travailler ici pour préparer les commandes. Et les collaborateurs les plus polyvalents ont accepté ce défi, ce changement. Ils ont voulu que l’entreprise continue pour qu’on ait un demain encore plus radieux.

Je pense que ça se passe chez nous correctement. Premièrement, les gens sont en sécurité. Ensuite, on continue à livrer nos clients. De plus, nous sommes capables de livrer exactement tous les produits comme nous étions capables de leur faire avant, sans exception. Enfin, nous profitions de la mesure de chômage partiel par rapport aux gens qui n’ont pas d’activités à l’heure actuelle.

Comment s’est mise en place cette organisation au sein d’Inter-Inox ?

Il y a des personnes très polyvalentes qui sont capables de faire du commerce, de faire du magasinage, de donner un coup de main à la comptabilité dans l’entreprise. Par exemple, ce matin, j’ai expédié des factures via un mail à des clients. Hier, j’ai préparé des commandes et cet après-midi, je vais aller livrer deux ou trois clients. Donc, c’est la polyvalence qui prime aujourd’hui dans l’entreprise, au service du client. On ne laisse tomber aucun de nos clients.

Pouvez-vous mesurer aujourd’hui l’impact qu’aura ce confinement sur le CA d’Inter-Inox ?

L’impact sur le chiffre d’affaires sur un mois est déjà de 25 % et ce n’est qu’un demi-mois. Puisqu’on a commencé à être confiné qu’à partir du milieu du mois de mars. Donc, imaginez sur le mois d’avril, nous aurons un impact de -60 %, -65 % de notre chiffre d’affaires.

Cependant, vu que nous sommes ouverts, vu que nous sommes capables de travailler l’ensemble de notre gamme aujourd’hui, un certain nombre de clients qui ne nous appelaient pas, ou qui ne nous faisaient pas confiance ou que nous ne connaissions pas, aujourd’hui font appel à nous. Et on commence à livrer des gens que nous ne livrons pas avant. C’est plutôt bon signe, mais néanmoins, ça ne se traduit pas encore au niveau du chiffre d’affaires global d’un mois sur l’entreprise.

Pensez-vous que cela changera votre approche managériale ou organisationnelle à l’avenir ?

Ça l’a déjà fait. L’histoire du télétravail, je pense que c’est quelque chose qui va forcément se développer si les gens le veulent. Bien évidemment, ceux qui le veulent, on les y aidera. Mais quoi qu’il en soit l’entreprise sera toujours ouverte pour ces liens sociaux et ces bons moments qu’on passe aussi entre collègues.

 

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail