Toute l’actualité Lyon Entreprises

“En France comme ailleurs, nos habitations existent depuis des décennies et ces habitations,quelles soient industrielles, privées ou publiques, soit 90% du parc existant, sont obsolètes sur bien des points. Ce parc immobilier à besoin de se remettre aux normes“. Explique Serge Miltcheff, P-dg de Diffuselec, leader de l’éclairage LED.

La rénovation énergétique est une impulsion du politique

Le pouvoir législatif pousse en ce sens puisqu’il est à l’origine de lois pour la rénovation de l’habitat en termes d’isolation, d’éclairage, de production d’électricité. Demain, le législateur annoncera l’autonomie complète d’une habitation qui pourra ou devra faire face à sa propre consommation d’énergie.

Ce n’est donc probablement pas un hasard si de plus en plus de français essayent de faire en sorte de rénover leur appartement ou leur maison : ils peuvent bénéficier d’un crédit d’impôts parfois assez important !

Pourquoi réaliser un audit énergétique avant de réaliser des travaux ?

C’est aujourd’hui un fait : il est devenu obligatoire de devoir faire un audit énergétique pour toutes les copropriétés qui dépassent les 50 lots. Mais cet audit énergétique obligatoire trouve toute son utilité pour les propriétaires : ils peuvent ensuite avoir un crédit d’impôts important grâce au dispositif MaPrimeRénov’ qui fait d’ores et déjà un très gros carton parmi les français qui font des travaux. Que ce soit dans le cadre de copropriétés ou bien pour une maison individuelle, on retrouve en effet de plus en plus de foyers qui décident de prendre les devants à l’heure où il devient très difficile de financer des travaux. Ce bilan a en effet pour objectif de pouvoir savoir quels travaux vous devriez précisément effectuer pour pouvoir gagner de l’argent via un crédit d’impôts dont vous pourrez bénéficier par la suite. Avec cette opportunité, vous n’avez plus aucune raison maintenant de retarder vos travaux et vous pouvez vous y mettre dès maintenant !

Le neuf se fait tout seul, l’ancien progressivement

Sur le marché du neuf, cette évolution se fait avec les acteurs tels que les architectes, les maîtres d’œuvres comme sur le marché de la rénovation, où il y a tout à faire. Dans les deux cas, l’objectif est de rationaliser l’utilisation de l’énergie, ce qui passe par les nouveaux éclairages, entre autres.

C’est un marché qui pèse entre 17 et 18 milliards d’euros par an et pour les vingt prochaines années.