Toute l’actualité Lyon Entreprises

Edovino, le spécialiste du vin sur-mesure

Un support de communication classique, c’est bien. Mais un support de communication sur un produit aussi noble que le vin, c’est encore mieux. Et c’est ce que propose Edovino, la société d’Alex Bluma. Le dirigeant nous présente son concept de vin sur-mesure.

Qui êtes-vous ?

Je suis Alex Bluma, co-fondateur d’Edovino, une entreprise toute nouvelle de création de vin sur-mesure. Je m’occupe de toute la gestion et du développement de cette entreprise au niveau commercial et marketing.

Comment fonctionne le concept de vin sur-mesure Edovino ?

Edovino c’est de la création de vin sur-mesure. Pour cela nous avons deux méthodes pour procéder. La première est de mesurer le goût du client, du consommateur, avec une dégustation de vins. Au cours de cette dégustation il va en déguster six, qu’il va noter. Puis un algorithme va nous permettre d’élaborer l’assemblage correspondant à son goût. 

Et la deuxième méthode ?

On l’utilise surtout pour les entreprises. C’est un travail de perception. On va réaliser une identité gustative de la marque en fonction de cette personnalité. C’est un petit peu comme un graphiste le ferait pour un logo, sauf que nous on le fait pour le vin.

Qui sont les clients du vin sur-mesure Edovino ?

Ce sont principalement les entreprises qui font de la communication par l’objet. Nous on va un petit peu plus loin en proposant de la communication par le vin. On a des bouteilles personnalisées avec le logo de l’entreprise. On personnalise l’extérieur mais aussi l’intérieur. L’assemblage réalisé est unique. Il correspond au goût de la marque, on ne peut pas le retrouver sur le marché. C’est vraiment un objet publicitaire complètement personnalisé. En plus, on peut le miniaturiser dans des mignonnettes de 2 cl dans lesquelles ont met le vin de l’entreprise et avec éventuellement un support carton personnalisable pour mettre un mot de remerciement, une explication ou quelque chose pour un événement. C’est vraiment de la communication par le vin.

Quels sont vos objectifs à moyen terme ?

On veut déjà aller à l’export. Le vin est emblématique à l’international. Je souhaitais démarrer en France compte-tenu de mes origines françaises et du fait que c’est le pays emblématique du vin. Je voulais m’appuyer sur cet ADN français pour aller à l’export. Ensuite je veux également faire du développement sur d’autres produits. Pourquoi pas les spiritueux, les effervescents, les bières ? On ne s’impose aucune limite. Tant que l’on reste dans notre environnement de personnalisation autour de la boisson et dans le sur-mesure

Quels sont vos objectifs à horizon trois ans ?

Ce serait de pouvoir attaquer les premiers marchés à l’international. Notamment l’Amérique du Nord où il y a un énorme marché en consommation et sensible à la personnalisation. C’est aussi se démarquer sur d’autres produits, comme je l’ai déjà dit. En chiffre d’affaires, on aimerait atteindre les 500 000 €. Et surtout avoir une équipe en soutien, car il y a du travail. Il y a aussi cette volonté de l’entreprise de créer un cadre propice pour une équipe. J’aimerais arriver à atteindre le chiffre de 10 personnes.

Edovino en trois hashtags ?

#vin, #sur-mesure et #édonisme.

 

Le site web d’Edovino :

Par ici

L’adresse d’Edovino :

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail