Toute l’actualité Lyon Entreprises

Alban Guyot, l’ancien créateur de la start-up MyKompany prend les rênes du nouveau ” Smart Entreprise Club “

La France est en retard en matière de numérisation des entreprises. Comment rattraper ce retard ? Par l’échange d’expériences au plus haut niveau, entre chefs d’entreprises. Telle est l’objectif de ce nouveau Club de dirigeants dont l’initiative revient à Laurent Fiard, le Pdg de Visiativ et président du Medef Lyon-Rhône.

Alban Guyot (IFAG, Institut de Formation aux Affaires et à la Gestion) devient le permanent d’une nouvelle structure créée en région lyonnaise, mais en cours de développement dans toute la France : le « Smart Entreprise Club ».

Il a été le créateur de la start-up lyonnaise MyKompany, après un passage chez Adecco et à Sonovision Group.

Smart Entreprise Club ? Il s’agit, explique Alban Guyot ” d’un club exclusivement réservé aux dirigeants d’entreprises, tous secteurs d’activité confondus. “

Il s’agit de les accompagner, par l’échange d’expériences vers la transformation numérique de leur entreprise.

Ce nouveau Club a été créé cette année à l’initiative de Laurent Fiard, le Pdg du Groupe Visiativ, très actif lorsqu’il s’agit d’ouvrir son entreprise vers d’autres écosystèmes : il a ainsi suscité au sein même de Visiativ une pépinière privée : Axeleo qui rassemble déjà quinze start-up.

Le développement du «  Smart Entreprise Club » est rapide puisqu’il réunit déjà près de 120 membres dans six villes en France et en Suisse : Paris, Nantes, Reims, Lyon, Grenoble et Lausanne.

« Notre maître-mot-décrit le permanent du Club-est de capitaliser sur les réussites et les bonnes pratiques mises en lumière en favorisant l’échange et le partage d’expériences : les rencontres sont avant tout humaines et conviviales. »

Il précise : « Par de fréquents échanges, nous souhaitons générer des liens étroits entre les participants afin de créer un véritable réseau d’experts au cœur même des régions. »

La BPI, l’Usine Nouvelle et WIS, partenaires

Ce réseau en cours de constitution comprend déjà un organisme financier, la BPI (Banque Publique d’Investissement), un organisme de formation : l’Ecole Wis, présent notamment à Paris et Lyon et un média, « L’Usine Nouvelle ».

Ainsi, un évènement mensuel est organisé dans chacune des villes, autour d’une même thématique lors d’un petit-déjeuner atelier, d’une conférence ou d’une visite d’entreprise ayant une démarche numérique innovante.

Animées par un ou plusieurs spécialistes dans le domaine, ces rencontres s’articulent autour de trois grands axes : stimuler et dynamiser l’innovation ; créer et développer l’écosystème clients, partenaires et fournisseurs et mobiliser et fidéliser les collaborateurs pour la productivité interne et externe.

Les premiers ateliers se sont déroulés à Lyon, Grenoble, Paris et Nantes. Au programme, « Le numérique au service de l’intimité clients », accompagné des témoignages de Régis Butty,

dirigeant de Leader Social, Olivier Metra, ingénieur commercial chez Schneider Electric Consulting et Vincent Caltabellotta, dirigeant de Sineos Consulting.

Pour Alban Guyot, cette initiative va bien au-delà d’une démarche marketing de Visiativ : «Si ça apporte du business à Visiativ, c’est tant mieux, mais ce n’est pas le but. Le Smart Entreprise Club est décorrélé de Visiativ : nous voulons créer un vrai et vaste réseau d’experts sur lequel peuvent s’appuyer les chefs d’entreprise, en intégrant en son sein le financement et la formation ». 

L’objectif du permanent du Club est de fédérer d’ici la fin de cette année 180 chefs d’entreprises et 300 d’ici la fin 2005.