Toute l’actualité Lyon Entreprises

Crise à EMLyon : Tawhid Chtioui, son directeur et président du directoire  démissionne

Classée 4ème Ecole de commerce française et 21ème européenne, EMLyon qui a coupé le cordon avec la CCI Lyon Métropole est en crise.

Celle-ci s’est traduite par la démission de son directeur et président du directoire, Tawhid Chtioui, alors qu’il n’était en poste que depuis neuf mois.

La passation de pouvoir s’était déroulée le 1er avril dernier. Depuis, les relations entre Bruno Bonnell et Bernard Belletante qui étaient alors à la tête de l’établissement d’Ecully et le nouveau directeur s’étaient de notoriété publique dégradées, comme en témoignait le discours d’adieu de Bruno Bonnell, très critique.

A telle enseigne d’ailleurs que Bernard Belletante qui était destiné à piloter le campus tout neuf d’EMLyon construit dans le quartier de Gerland où il doit s’installer en 2022, avait mis lui aussi fin à ses responsabilités.

Que s’est-il donc passé pour en arriver là ? Très diplomate, le communiqué officiel d’EMLyon annonçant cette démission évoque simplement un « départ d’un commun accord. »

Il annonce également la nomination de Tugrul Etamer qui était jusqu’à présent membre du directoire pour remplacer Tawhid Chtioui à la présidence du directoire.

Il a pour mission d’assurer la période de transition jusqu’à la nomination prochaine d’un nouveau président du directoire”, explique l’Ecole.

                                                                                     Tugrul Etamer

Autre nomination, suite à cette démission, celle de Fabien Guimtrandy qui arrive, en tant que directeur des ressources humaines du groupe EMLyon.

Les dirigeants d’alors à EMLyon étaient allé chercher Tawhid Chtioui suite au succès que ce dernier avait rencontré lorsqu’il était à la direction d’EMLyon Africa à Casablanca, depuis 2016.

Pour nos confrères d’Acteurs de l’Economie qui ont été les premiers à annoncer cette démission, « une éviction », selon ce média, « la raison de ce départ tient à des divergences stratégiques »
Le tout sur fond de conflit humain.

Reste aussi que ce départ a pour cadre le changement d’actionnariat avec l’arrivée du fonds Qualium Investissement qui, succédant à la tête de l’Ecole à la CCI Lyon Métropole, a effectué une levée de fonds de 100 millions d’euros et qui est désormais l’actionnaire majoritaire de l’Ecole.

Un tel fonds d’investissement n’est-il pas tiraillé entre deux exigences : celle de la rentabilité avec celle du métier éducationnel, s’interrogent nos confrères.

Selon nos confrères, « les décisions d’affectation des nouveaux moyens financiers n’ont toujours pas été accomplies ou feraient l’objet de revirement, comme l’illustrerait la création ajournée de l’Ecole de l’Intelligence Artificielle ».

Il faut rajouter le cadre dans lequel ces événements se déroulent : celui d’une concurrence exacerbée entre Grandes Ecoles à l’échelon français et international. Tout faux pas risque d’être sanctionné.

EMLyon bénéficie pour l’heure d’un classement particulièrement honorable à l’échelle française et européenne. Il ne faudrait pas que ces turbulences fassent plonger l’Ecole de Commerce lyonnaise…