Toute l’actualité Lyon Entreprises

Pour la première fois, une Lyonnaise,représentante d’une société française vient d’être élue pour deux ans à la tête d’ELIA (European Language Industry Association). Il s’agit de Françoise Bajon, fondatrice dirigeante de la société Version Internationale.

Après l’obtention d’une maîtrise d’anglais, la nouvelle présidente a fait ses premières armes aux postes de lectrice à l’université de Memphis (Tennessee), puis de professeur d’anglais dans divers établissements lyonnais, avant de se diriger vers l’aventure entrepreneuriale.

Elle est active à la chambre de commerce franco-américaine, à « Femmes chefs d’entreprise », au pôle femme de la CGPME, au comité de programmation de Localization world.

C’est en 1990 que Françoise Bajon, linguiste, et son mari, informaticien, fondent la société Version Internationale située à la Part-Dieu à Lyon. Cette entreprise emploie à ce jour vingt personnes et a réalisé en 2011, 1,3 million d’euros de chiffre d’affaires.

Spécialisée dans la traduction pour le monde informatique, Version Internationale constitue un acteur important dans la profession. Elle a pour clients Oracle, Manitowoc/Potain, Merck, Sanofi Pasteur, Disney…

Aujourd’hui, cette société s’oriente vers de nouveaux moteurs de traduction, et investit en recherche et développement afin de répondre aux problématiques particulières de ses clients (volume croissant de documentations, délai réduit). Dans ce cadre, la société a participé dès 2005, à un projet pilote pour Microsoft.

ELIA (European Language Industry Association) que préside donc désormais Françoise Bajon rassemble plus de 120 sociétés. Elle regroupe principalement des sociétés de traduction, mais aussi d’interprétation ou fournisseurs de solutions technologiques liées à la traduction.

ELIA organise deux événements itinérants par an, en mai et en octobre : les « Networking Days » qui permettent aux adhérents de se retrouver autour de thèmes transversaux.

Au cours de son mandat, Françoise Bajon compte « poursuivre le travail initié par ses prédécesseurs avec l’appui de l’équipe d’ELIA et développer de nouveaux événements notamment un projet attendu par toute la communauté d’ELIA de rencontres entre membres d’un même pays pour animer des réseaux locaux. »