Toute l’actualité Lyon Entreprises

Un chimiste pur sucre, patron de la PME Novacap et formé à l’Ecole Supérieure de Chimie Industrielle de Lyon, il prend la présidence de l’UIC qui rassemble la majeure partie des entreprises du secteur.

Terre de chimie avec le quart des moyens de la recherche nationale et 32 000 emplois directs, Rhône-Alpes a un nouveua rpésident à sa tête : Jean-Louis Martin.

Il vient d’être élu résident de l’Union des Industries Chimiques (UIC) Rhône-Alpes. Il succède à Gérard Guilpain.

Jean-Louis Martin, 53 ans, est représentatif des dirigeants des nombreuses PME du secteur. Il estl ledirigeant du Groupe Novacap, uneEntreprise de Taille Intermédiaire (ETI) car selon la définition de l’Insee, ses effectifs se situent entre 250 et 5 000 salariés (en l’occurrence près de 500) .

Fortement implantée en Rhône-Alpe à travers ses filiales Novapex, Novacid et Novacyl, Novacap est spécialisées dans la chimie du phénol, de l’acide chlorhydrique et des ingrédients pharmaceutiques, dont l’aspirine, ce médicament né en Rhône-Alpes.

Administrateur de l’UIC Rhône-Alpes depuis 2007, Jean-Louis Martin en était le vice-président depuis 2010.

Son objectif affiché à l’occasion de cette accession est de fédérer de manière encore plus évidente encore toutes les entreprises de la chimie rhônalpine : « Rhône-Alpes est la 1ère région chimique de France. J’aurai à coeur de défendre les intérêts de notre profession en travaillant à maintenir sa compétitivité, en développant le Cluster chimie Rhône-Alpes , ses plateformes, ses sites industriels, ses centres de recherche et de formation », affirme-t-il.

Et d’ajouter : « Je m’appuierai sur toutes les composantes de notre organisation pour porter les messages de l’industrie chimique auprès de nos parties prenantes salariés, partenaires sociaux, jeunes, collectivités territoriales, Etat,… »

Jean-Louis Martin est diplômé de l’Ecole Supérieure de Chimie Industrielle de Lyon. Il a fait la majorité de sa carrière dans la chimie en France et en Europe, à Rhône-Poulenc, Rhodia puis le GIE Osiris de la plateforme chimique des Roches-Roussillon. Il a rejoint le groupe Novacap récemment : en 2011.