Toute l’actualité Lyon Entreprises

L’homme de l’ombre de la Fête des Lumières à Lyon, n’est plus : Jean-François Zurawik tire sa révérence

La Fête des Lumières telle qu’elle était devenue, une grande fête à la fois artistique et populaire, c’était lui.

Jean-François Zurawik, le coordinateur général historique de l’évènement, a été retrouvé mort à son domicile jeudi 8 octobre à Lyon

D’origine alsacienne où il possédait une société d’événementiel, Jean-François Zurawik ou JFZ pour ses amis et collaborateurs fut l’un des premiers en France à utiliser le mapping : en l’occurrence, la projection d’images géantes.

C’est cette pratique l’avait mené à Lyon dès 1986 où il avait participé à l’époque au fameux spectacle de Jean- Michel Jarre, resté dans les mémoires lyonnaises.

Il s’installe dans la Capitale des Gaules en 2003, où il devient directeur du service des événements et de l’animation.

Dès 2005, sous le premier mandat de Gérard Collomb, il prend en charge la coordination de la Fête des Lumières et porte très haut l’événement qui devient une référence internationale en termes de création lumière éphémère.

En sélectionnant des artistes concepteurs lumière de très haut vol, il avait à la fois su faire de cette Fête un moment de haute qualité artistique, tout en étant populaire, comme en témoignaient les trois à quatre millions de visiteurs recensés chaque année.

Ce Grand sportif et passionné de montagne aimait randonner sur les plus hauts sommets du monde.

Cet homme chaleureux et discret qui ne se mettait jamais en avant et restait dans l’ombre de la Fête des Lumières est décédé à l’âge de 67 ans.

On ne sait pas encore trop comment se déroulera cette édition 2020, dans les circonstances actuelles de l’épidémie. Mais elle aura probablement lieu, sous une forme sans doute très différente. Tous ceux qui connaissaient JFZ penseront à cette occasion beaucoup à lui.

Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon lui a rendu hommage :   « La disparition de Jean-François Zurawik est une bien triste nouvelle pour toutes celles et ceux qui ont vibré à chacune des éditions de la Fête des Lumières si chère aux Lyonnaises, aux Lyonnais et aux habitants du territoire. A l’heure où la situation sanitaire nous impose la distanciation physique et oblige la ville de Lyon à repenser cet événement populaire et festif, la disparition brutale de son chef d’orchestre, à l’âge de 67 ans, est un drame. Jean-François Zurawik et ses équipes avaient su amener la Fête des Lumières à un niveau tel que, partout dans le monde, l’expertise lyonnaise s’exportait..”

Photo (lyon.fr) : Jean-François Zurawik.

 

Centre de préférences de confidentialité