Toute l’actualité Lyon Entreprises

A l’heure où un tiers de la nourriture produite en France est jetée, une société belge qui s’implante à Albon dans la Drôme s’apprête à apporter un début de solution en transformant les produits auparavant jetés d’entreprises agro-alimentaires de la région en aliments destinés aux producteurs français d’aliments pour bétail.

Une grande campagne est engagée en France pour faire baisser ce chiffre incroyable : près d’un tiers de la nourriture produite dans l’Hexagone- est jetée ! A commencer au sein même des entreprises agro-alimentaires : biscuits mal emballés, forme imparfaite, etc.

Trotec, une entreprise belge dirigée par Sigrid Pauwelyn s’apprête à s’installer, en bordure de l’autoroute A 7, à Albon dans la Drôme au sein du parc d’activités Nord-Drôme/Ardèche (Panda), pour récupérer ces produits auprès de biscuiteries, boulangeries industrielles, etc. et les transformer en aliments pour animaux.

Ceux-ci seront ensuite vendus aux producteurs français d’aliments pour bétail : une forme économie circulaire, nettement plus vertueuse en tout cas que la situation actuelle.

L’usine devrait entrer en fonction en fin d’année, et embaucher une trentaine de personnes d’ici quatre an pour produire près de 55 000 tonnes d’aliments pour animaux.

Cette usine représente un investissement de près de 20 millions d’euros.

L’initiative a le soutien de l’Etat, de la région Rhône-Alpes et du département de la Drôme qui apportent, pour accompagner Trotec dans son implantation, respectivement 210 000 euros, 130 000 euros et 100 000 euros.

Le groupe Trotec réalise 30 millions d’euros de chiffre d’affaires avec une cinquantaine de salariés : possédant d’autres sites en France, il est devenu le leader européen sur cette niche en s’appuyant sur des circuits courts.

Centre de préférences de confidentialité