Toute l’actualité Lyon Entreprises

Au cours de sa carrière, il a été responsable de l’exploitation du Concorde. Franck Debouck a pris le 1er novembre, pour un mandat de cinq ans, la direction de l’Ecole Centrale de Lyon qui diplôme chaque année plus de 350 élèves-ingénieurs et une cinquantaine de docteurs. Il succède à Patrick Bourgin.

Succédant à Patrick Bourgin, Franck Debouck vient de prendre la direction de l’Ecole Centrale de Lyon. Cet homme de 55 ans a lui-même effectué ses études dans l’Ecole qu’il dirige désormais, obtenant son parchemin en 1978.

Entre-temps, il a eu une double activité d’industriel et d’entrepreneur dans des domaines fort divers.

Il a d’abord assumé diverses fonctions opérationnelles au sein du Groupe Air France, avant de  fonder et de développer la structure de conseil interne : « Air France Consulting ».

Le nouveau patron de Centrale Lyon possède ainsi la certification de pilote de ligne, obtenue en 1984. Au sein de la compagnie aérienne nationale, il était responsable du bureau d’études de la direction technique des opérations aériennes ; puis, de 1994 à 1999, il a été gestionnaire de la ligne Paris/New York et responsable de l’exploitation du supersonique Concorde. A noter qu’il a gardé un pied dans l’aérien comme chargé de cours à Paris VII comme du Deug 2ème année “opérations aériennes”.

De 1979 à 1984, il a assuré l’informatisation d’une banque de développement à Abidjan en Côte-d’Ivoire, comme Consultant à la Sinorg, une filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Franck Debouck a ensuite fondé un cabinet de conseil spécialisé dans l’amélioration des processus hospitaliers.

Quelle est sa feuille de route au sein de l’Ecole lyonnaise qui diplôme chaque année 350 élèves-ingénieurs et une cinquantaine de docteurs ? Son ambition « est d’assurer un développement durable de l’Ecole Centrale de Lyon en la positionnant comme un acteur de renom du paysage des grandes écoles et universités européennes. »

Et de lister les différents leviers qu’il compte soulever pour parvenir à cet objectif : « J’apporterai à l’Ecole Centrale de Lyon mon regard d’industriel et d’entrepreneur pour relever les nombreux défis qui l’attendent : le rapprochement avec l’Ecole de Management de Lyon (EM Lyon), la poursuite de son développement à l’international via son réseau d’alliances, l’affirmation de son positionnement au sein de l’enseignement supérieur lyonnais et du groupe des Ecoles Centrales et enfin, un financement durable devant permettre la réalisation de son développement. »