Toute l’actualité Lyon Entreprises

Que couvre l’assurance-crédit pour TPE ?
Délai de paiement allongé, créances non recouvrées… Ces imprévus financiers mettent souvent à mal la trésorerie des petites entreprises françaises. Elles sont d’ailleurs 25% chaque année à mettre la clé sous la porte suite à un problème d’impayés. L’assurance-crédit pour TPE s’avère une solution de choix pour sécuriser ses paiement et stabiliser son fonds de roulement. Explications.

Assurance-crédit pour TPE, une solution pour parer aux risques inhérents du patronat français

En France, chaque année, ce ne sont pas moins de 56 milliards d’euros de factures impayées qui sont comptabilisées, soit 2% de notre PIB. Parmi ces nombreuses créances, seuls 2% d’entre elles sont récupérées. Mettant en danger la santé financière des entreprises, le reste des paiements dus mais non honorés représente un réel danger pour les petites structures… Comme les TPE fonctionnent souvent en flux tendus, le risque d’impayés contribue à leur précarisation financière et met en péril leur possibilité de croissance. Et d’autres répercussions économiques peuvent également se faire sentir :

  • Une vitalité en baisse de certains bassin d’emplois
  • Un dynamisme économique ralenti de certains territoires
  • Une fragilisation de l’écosystème entrepreneurial français

Pourquoi choisir une assurance-crédit pour TPE ?

Au-delà du risque financier, les impayés font peser sur l’entreprise d’autres dangers. Parmi les problèmes récurrents, nous pouvons citer :

  • Des ressources humaines mobilisées pour recouvrer les créances, une tâche sans réelle valeur ajoutée
  • Une image de marque ternie et des relations commerciales plus difficiles dans un contexte de désaccord financier
  • Une dégradation de la trésorerie de l’entreprise qui n’aide pas à convaincre les établissements financiers lors d’une recherche d’investissement ou d’une demande de prêt
  • Un ralentissement de la croissance de la TPE qui ne peut réinvestir ses bénéfices dans la R&D, le recrutement de nouveaux talents, le renouvellement des équipements vétustes…
  • Des surcoûts engendrés pour récupérer les créances dues par l’intermédiaire d’un huissier de justice par exemple…

Et tout ceci sans compter la concurrence qui, quant à elle, peut afficher une santé financière meilleure et prendre une avance qu’il est ensuite difficile de rattraper quand tous les efforts sont concentrés sur la récupération des impayés.

Quelles solutions apportent l’assurance-crédit aux TPE ?

Avant de parler solution, voyons concrètement comment un impayé peut rapidement devenir problématique. Prenons un exemple, avec une marge de 7% et des créances d’un montant total de 20 000 €. Il faut que l’entreprise réussisse à générer 285 714 € de chiffre d’affaires supplémentaire pour combler son trou de trésorerie. Lors d’une période de crise économique, sanitaire ou d’un lancement d’une nouvelle société, cet objectif semble quasiment inatteignable.

Or, une solution d’assurance-crédit pour TPE comme celle de Coface permettent de diminuer largement ce risque, voire de complètement le supprimer. Ce type d’offre permet en effet de :

  • Vérifier la solvabilité des clients et arbitrer sur la conclusion de contrats commerciaux
  • Recouvrer les créances impayées pour le compte du client
  • Être indemnisé pour les créances garanties (c’est-à-dire obtenir le remboursement des sommes impayées)

Assurance-crédit pour TPE, comment fonctionne la couverture ?

Tout d’abord sachez que le package de services et la couverture contre le risque d’impayés s’adresse tout aussi bien aux petites entreprises qui vendent à l’export qu’à celles qui officient sur le territoire français. La procédure est simple. Par un système de veille en continu, l’assureur monitore la solvabilité des clients de l’entreprise et les risques économiques de leurs pays d’implantation. Elle est donc en mesure d’alerter son client en amont et en aval d’une transaction sur un risque d’impayé éventuel.

Pour la partie créance, lorsque le délai de paiement est dépassé, l’assureur enclenche une procédure de recouvrement à l’amiable, puis judiciaire quand nécessaire. Si, malgré les négociations, la créance n’est pas récupérable, l’assuré sera indemnisé à hauteur de 90% du montant impayé. Pour exemple, l’assurance-crédit Coface garantit notamment un remboursement sous 30 jours quand le client est considéré comme insolvable ou bien 190 jours à défaut.

Assurance-crédit pour TPE : toutes les créances sont-elles à garantir ?

Pas forcément, tout dépend du modèle économique de l’entreprise assuré. Sachez toutefois qu’il est possible de souscrire une assurance-crédit pour TPE qui couvre :

  • Tout le chiffre d’affaires de l’entreprise soit tous les clients, à l’export, en national ou les deux
  • Les grands comptes uniquement
  • Un seul acheteur (quand la majorité des ventes proviennent du même client)
  • Au coup par coup, au fur et à mesure des transactions
Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail