Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les prix comme les réservations d’appartements neuf sont restés stables l’an dernier sur le périmètre de l’agglomération.

Comme chaque année le CECIM (Centre d’étude de la conjoncture immobilière) a rendu son verdict quant à l’état du marché de l’habitat neuf sur l’aire urbaine de Lyon. Contrairement aux craintes que laissait présager la conjoncture nationale, les ventes d’appartements sont restées quasi stables.

Nombre de logements et prix au m2 dans la lignée 2012

Les promoteurs ont ainsi commercialisé 4270 logements en 2013, soit une diminution de 1.6% par rapport à 2012. Les prix sont eux aussi stables à 3700 euros le mètre carré en moyenne sur l’ensemble du Grand Lyon. Plus finement, si l’on prend en compte l’ensemble des produits neufs, des appartements en passant par les résidences services jusqu’aux maisons individuelles, le marché accuse toutefois une baisse de 8%.

« Il faut y voir l’impact de la forte contraction du marché de la résidence à thème qui, par manque de dispositifs fiscaux attractifs, a fait chuter le chiffre de ventes global. Ces résidences, qui représentaient 10% du marché Lyonnais ces dernières années, n’en représentent plus que 3% en 2013 », estiment les analystes du CECIM.

Les investisseurs accusent le coup.

L’année dernière, seuls 1334 biens ont trouvé preneur auprès d’eux contre près de 1800 en 2012. En revanche, les propriétaires occupants restent des acquéreurs dynamiques. Ils ont signé 1880 actes de vente en 2013 soit à peine plus qu’en 2012.

Prudent, le CECIM se risque néanmoins à l’exercice de la perspective pour 2014 et annonce que « tant que les taux d’intérêt resteront bas, les réservations devraient se maintenir à un niveau équivalent à 2012 et 2013 ».

Par ailleurs, le faible stock de produits neufs devrait permettre de maintenir le niveau des prix.