Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP


Clovis Khoury, le chef lyonnais de la « Maison Clovis » du 19 boulevard des Brotteaux à Lyon qui a obtenu sa première étoile Michelin en 2010,  a ouvert une nouvelle table, accompagnée d’un hôtel, en août dernier à Byblos, sa ville natale.

Propriétaire de la « Maison Clovis », 19 boulevard des Brotteaux à Lyon, Clovis Khoudry vient de récidiver. Celui qui a obtenu en 2010 sa première étoile au Michelin, avait aussi très envie de créer un établissement dans son pays d’origine : le Liban.

Avec un de ses amis d’enfance rentré récemment au pays, il a créé un établissement bien évidemment intitulé « Clovis » et installé au pied de la citadelle de Byblos, à deux minutes de la plage et à quarante minutes seulement de Beyrouth.

Un restaurant de trente couverts très axé sur les poissons « pêchés à la ligne » et les crustacés, précise le jeune chef. Quant à la carte, elle fait la part belle aux vins libanais, méconnus, mais dans l’ensemble de très belle facture. Certains, comme le château Musar dont les vignes culminent à près de mille mètres d’altitude sur le plateau de la Bekaa, rivalisent avec les grands crus classés de Bordeaux !

Le chef lyonnais a installé Manuel derrière les pianos. « Le démarrage est très satisfaisant », se réjoui Clovis. C’est Pierre Chaduc, le décorateur lyonnais bien connu à l’origine du look des meilleurs restaurants de Lyon qui a opéré là-bas aussi, comme il l’avait fait lors de la création de la « Maison Clovis », boulevard des Brotteaux.

Le nouveau « Clovis » libanais est aussi complété par un hôtel de vingt-sept chambres, de quatre suites royales et de quatre suites junior « Des chambres qui par leur décor racontent l’histoire de la ville », décrit avec plaisir Clovis Khoudry.

Si vous voulez tester le nouveau Clovis n’hésitez pas : du fait de la transition un peu difficile née du printemps arabe, les touristes français se font un peu plus rares ces temps-ci au Liban. Une erreur car cette terre, si elle est environnée de quelques voisins où la situation politique s’avère très compliquée, voire inquiétante ; au Liban, elle reste très douce au touriste, à l’instar du sourire qu’affiche Clovis Khoudry.

«La Maison Clovis à Lyon »

Mais avant de faire le détour par le Liban, pour ceux qui n’auraient pas encore testé son établissement lyonnais, sachez que la « Maison Clovis » affiche sans conteste à midi l’un des meilleurs rapports qualité/prix de Lyon. Sachez aussi que ce créateur né, qui est passé par les cuisines de Philippe Gauvreau (La Rotonde, deux étoiles) et de Marc Veyrat, affiche une cuisine raffinée, fort goûteuse, tout en étant légère, mais assaisonnée d’un fort caractère. Un métissage qui fait le charme de ce chef dont la notoriété ne cesse de grimper à Lyon.
La maison Clovis figure parmi la centaine de tables partenaires du Club Plaisirs Gourmands