Toute l’actualité Lyon Entreprises

Pourquoi investir dans les SCPI en 2020 ?
La crise sanitaire du Covid-19 doit vous amener à réévaluer la structure de vos placements. Avec une économie mondiale plongée dans une crise sans précédent, des perspectives de reprise incertaines et des marchés boursiers fébriles, l’heure pour de nombreux investisseurs individuels est actuellement à la sécurisation de leur patrimoine financier sur des produits sans risques.

Abriter une part substantielle de ses avoirs dans des produits d’épargne de précaution a toutefois également des inconvénients. Les placements sûrs à rendement garanti, comme le Livret A ou le LDD, offrent des rendements inférieurs à l’inflation et les produits d’assurance-vie investis sur le fonds euros fragilisés par des taux à long terme bas vont également voir leur poche actions pâtir de la chute des cours boursiers.  

Dans un tel contexte, la protection de vos actifs passe par leur gestion dynamique. Vous pouvez certes renforcer à 3 ou 4 mois le niveau de votre épargne de précaution, afin de faire face aux imprévus. Au-delà, investissez vos liquidités dans des produits qui affichent un faible risque et des perspectives de rendement intéressantes.  À cet égard, les SCPI cochent toutes les cases. Voici pourquoi. 

La SCPI, un support de mitigation des risques

L’achat de SCPI permet d’investir dans l’immobilier plus simplement, sans souci de gestion et à moindre risque. La société de gestion qui gère la société civile de placement immobilier détermine sa stratégie d’investissement, identifie les opportunités d’investissement, sélectionne les locataires, effectue l’entretien des biens et encaisse les loyers. 

Selon sa stratégie d’investissement, les actifs ciblés pourront concerner un ou plusieurs secteurs de l’immobilier tertiaire, comme les bureaux, les commerces ou l’hôtellerie, et être localisés dans une région, un pays ou différents pays européens. En choisissant la SCPI de bureaux allemands Eurovalys ou la SCPI Corum Origin qui est investie dans 13 pays de la zone euro, vous allez opter pour différents niveaux de diversification et de mitigation des risques pays. 

Un rendement vraisemblablement peu impacté en 2020

La crise du coronavirus n’est pas sans conséquences pour les sociétés de gestion immobilières et les SCPI. Les mesures de confinement ont poussé les bailleurs et les locataires à négocier des étalements de loyers et l’aménagement des reports afin de permettre une sortie de crise dans de bonnes conditions. 

Les différentes concessions offertes aux locataires se répercutent naturellement sur les projections de rendement pour l’année 2020. Dans l’état actuel de la situation, les acteurs de la profession tablent sur un rendement moyen de l’ordre de 4 % et les économistes les plus pessimistes avancent 3,5 %. Si cela correspond à une baisse de 10 % à 20 % par rapport à 2019, ce niveau de dividendes resterait toutefois nettement supérieur à ceux proposés par les autres produits du marché. 

Ces performances enviables, compte-tenu de la situation, constituent les retombées positives des stratégies déployées par les principales sociétés de gestion immobilière. En privilégiant la signature de baux longs avec de grandes entreprises, elles limitent les impacts. De même, les SCPI pan-européennes bénéficient d’un niveau moindre de défaillance de leurs locataires en raison des mesures de confinement moins strictes prises dans certains pays. 

Lors d’un achat en SCPI, prenez le temps d’analyser avec soin la nature des actifs, leur localisation géographique et le type de locataires ciblés. Pour limiter votre niveau d’exposition aux risques dans le contexte actuel, intéressez-vous en priorité aux SCPI diversifiées qui gèrent d’importants patrimoines.

Centre de préférences de confidentialité