Toute l’actualité Lyon Entreprises

Légalisation du cannabis sous l’administration Biden, quels développements ?
La question de la légalisation au cannabis est très présente : depuis la vague des années 2010 qui avait permis à la Californie, au Colorado et d’autres États de légaliser la plante en question, peu de législation favorable à l’échelle étatique avait été mise en place. L’arrivée d’un nouveau gouvernement remet la question au goût du jour : quel avenir pour la filière du cannabis sous l’administration Biden ? Explications dans cet article.   

Situation légale du cannabis aux États-Unis

Si vous ne le saviez pas encore, la question des drogues aux États-Unis est très sensible. Un organisme indépendant, la DEA en anglais, est chargé de réguler et de suivre les évolutions en matière de drogue sur le territoire et à l’étranger. Le nouveau président Biden avait justement participé, en 1994, à la rédaction d’un acte anti-drogue sur le territoire américain.

Cependant, le cannabis regorge de propriétés et son usage récréatif est aujourd’hui remis en question. L’accent est plutôt mis sur un usage personnel et thérapeutique, plutôt que collectif ou récréatif. Biden et Haaris se montrent ainsi favorables à une dépénalisation sur le plan fédéral du cannabis, et encouragent un système où la justice pénale serait moins sévère envers les consommateurs de cannabis.

Ce serait donc aux États de choisir, alors qu’une politique permissive serait en cours à la Maison-Blanche. Aujourd’hui, seule une quinzaine d’États autorisent le cannabis : les opportunités de développement sont alors nombreuses.

Opportunités de développement

Cette attitude favorable à une dépénalisation fédérale du cannabis pourrait être créatrice de nouvelles opportunités. Dans des États comme le Colorado ou la Californie, le business du cannabis est fortement ancré dans les habitudes, il est d’ailleurs facile de trouver le meilleur guide pour acheter des grinders, les meilleures fermes où faire pousser des variétés de cannabis, ou encore des experts pour être conseillé sur son premier achat. À tel point que le tourisme du cannabis s’est fortement développé dans ces États et qu’il attire des millions de touristes chaque année.

Outre le tourisme, le cannabis représente un marché d’avenir pour les secteurs alimentaire, de la beauté, mais aussi de l’habillement : il est possible d’utiliser les feuilles, les tiges, mais aussi les fibres de cannabis pour créer de nouvelles choses.

Les implications pour le marché européen

Si l’administration américaine venait à encourager une totale libéralisation du cannabis sur le territoire, y compris à des fins médicales, cela pourrait encourager le marché européen à faire de même. Aujourd’hui, la réglementation européenne suit des principes mondiaux et a instauré des limites et seuils de consommation. Cependant, le marché européen pourrait bénéficier du marché américain, qui exporterait vers des pays comme la France ou la Suisse.

Aujourd’hui, le marché du cannabis représente 7 milliards de dollars aux États-Unis, contre seulement 1 en Europe. Autant dire que les options pour développer une économie forte et régulée sont à la portée de tous. Il suffit désormais de prendre une décision : Biden devrait se positionner officiellement dans les prochains mois.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail

Centre de préférences de confidentialité