Toute l’actualité Lyon Entreprises

Dessin stylisé d'une expérience collaborateur réussie
Vous êtes-vous déjà demandé comment garantir à vos collaborateurs la meilleure expérience possible ? Véritable clé de voûte de la performance et de l’engagement, l’expérience collaborateur ne peut pas s’improviser. C’est un véritable programme qui doit tenir compte des évolutions du marché du travail mais aussi des besoins de chacun dans l’entreprise.

L’équilibre à trouver entre toutes les attentes professionnelles en entreprise en font un défi de taille. Mais cet équilibre ne se trouve pas simplement dans l’installation d’un baby-foot dans vos bureaux. C’est un travail de tous les jours qui requiert une bonne organisation et une implication des nombreuses parties prenantes. Retrouvez tous les meilleurs conseils pratiques de PayFit dans cet article.

PayFit vous donne les clés pour soigner l’expérience des collaborateurs de votre entreprise

Découvrez tous nos modèles gratuits et nos conseils pratiques dans cet article en 6 étapes

Créer une véritable expérience collaborateur revient à créer un cadre au sein duquel vos process collent à vos valeurs. Et cela commence avant même qu’un collaborateur ne vous rejoigne.

Étape 1 : le recrutement

On dit souvent que la première impression est toujours la bonne. Il vous faut donc soigner votre première approche ! Elle comprend l’ensemble des interactions qui conduisent à l’embauche d’une nouvelle recrue.

Tout commence par l’offre d’emploi et se poursuit par les premiers mails échangés avec les candidats. Il vous faut alors vous interroger :

  • Vos offres d’emploi sont-elles suffisamment attrayantes pour retenir l’attention des meilleurs candidats ?
  • Comment vous démarquer des offres d’emploi classiques ?
  • Quels éléments mettre en avant afin de véritablement illustrer vos valeurs ?

>> Comment rédiger une offre d’emploi attrayante ?

Une fois les premières étapes de recrutement validées, vous êtes amené à rencontrer vos candidats.  Plusieurs éléments leur donneront une idée de l’environnement dans lequel ils seront potentiellement amenés à travailler. Un candidat pourra accepter ou refuser une offre car l’image de l’entreprise ne correspondait pas à la représentation qu’il s’en était faite ou parce qu’il ne s’est pas senti bien accueilli.

Étape 2 : l’intégration

Si chaque étape est importante, l’intégration est réellement un moment charnière. 65% des nouveaux employés consultent à nouveau les offres d’emploi dans les 91 jours suivant leur embauche ! Il vous faut donc avoir une attention toute particulière à cette étape.

Pour qu’un processus d’onboarding soit efficace, celui-ci doit venir renforcer l’enthousiasme ressenti par vos collaborateurs à la fin du processus de recrutement. Pour ce faire, il vous faudra anticiper tous les éléments logistiques et techniques (gestion du matériel, anticipation des démarches administratives, préparation de l’espace de travail, etc.)

>> Check-list gratuite pour onboarder vos nouveaux collaborateurs

Au-delà des éléments techniques, il faut véritablement intégrer le collaborateur à la vie de l’entreprise. Cela passe, par exemple, par la mise en place d’un système de buddy permettant aux nouveaux collaborateurs d’être accompagnés durant leurs premiers jours dans l’entreprise. Ces “tuteurs” sont les premiers points de contact des nouveaux arrivants.

Pensez également à montrer à vos futurs collaborateurs qu’ils sont attendus. Pour ce faire, vous pouvez par exemple leur envoyer une carte de bienvenue et demander à vos équipes d’y écrire un message. Vous pouvez également fournir aux nouveaux collaborateurs un kit de bienvenue (carnet, stylo, pull, etc. aux couleurs de votre entreprise).

Étape 3 : l’analyse des performances

Souvent sous-estimée, l’analyse des performances permet aux employés de se projeter dans l’entreprise. Instaurer des moments de discussion réguliers – tous les trimestres par exemple – permet d’aborder des points cruciaux dans la carrière de vos collaborateurs. Promotions, augmentations, souhaits et perspectives d’évolution, tous ces éléments doivent être abordés durant une analyse des performances.

Mais c’est aussi au cours de cette étape qu’il vous est possible d’élargir les compétences professionnelles de vos collaborateurs. Aujourd’hui, les collaborateurs souhaitent multiplier les expériences et compétences professionnelles et non plus faire carrière dans un unique domaine.

Ces temps de discussion sont donc à utiliser pour discuter du plan de carrière de vos collaborateurs. En leur permettant ainsi de se projeter dans leur vie professionnelle, vous anticiper vos besoins futurs et garantissant à vos collaborateurs une expérience épanouissante et en adéquation avec leurs attentes.

>> Découvrez notre modèle d’évaluation des performances

De façon plus générale, c’est le management quotidien qui doit faire l’objet d’une analyse approfondie. Voici quelques pistes de réflexion qui vous permettront de déterminer les axes d’amélioration :

  • mes collaborateurs ont-ils des points réguliers sur leurs objectifs et missions ?
  • mes collaborateurs ont-ils les outils nécessaires pour me faire des retours sur leurs jobs ?
  • mes collaborateurs sont-ils challengé sur leur plan de carrière ? Si oui, de quelle façon ?
  • mes collaborateurs disposent-ils de toutes les informations nécessaires à la bonne réalisation de leur mission ?

Bien suivre un salarié, c’est s’assurer qu’il restera au sein de votre structure pour s’accomplir professionnellement, même si c’est à plusieurs postes différents !

Étape 4 : la rémunération

Si la rémunération n’est plus un des facteurs déterminants dans le choix d’une entreprise, elle n’en reste pas moins un élément important. Offrir de la visibilité à vos collaborateurs quant aux évolutions de carrière possible, c’est bien. Offrir de la visibilité sur l’évolution des salaires, c’est mieux.

>> Découvrez notre modèle de rémunération 

Étape 5 : les enquêtes internes

Les enquêtes de satisfaction des salariés permettent d’évaluer le climat de votre entreprise. Libérer la parole et faire preuve de transparence est une étape supplémentaire vers un climat social apaisé. Mettre en place des enquêtes internes est un bon moyen d’initier le dialogue sur des problématiques sensibles : communication, management, épanouissement, etc.

La contribution maximale de l’employé répond à sa satisfaction maximale. Toutefois, la définition de la satisfaction maximale est spécifique à chacun d’entre nous. Ces enquêtes sont donc un bon outil afin de vous aider à évaluer ce que cette satisfaction signifie pour vos employés et à quel niveau elle se situe. Des outils comme Culture Amp ou Leapsome peuvent vous permettre de les mener.

Étape 6 : le départ

Si l’onboarding est sur toutes les lèvres, la notion d’offboarding elle, se fait plus discrète. Elle est pourtant tout aussi importante. 73% des employés qui quittent une entreprise ne la recommandent pas. Un salarié qui quitte l’entreprise dans de bonnes conditions n’aura aucun intérêt à parler négativement de son ancien employeur. Celui-ci deviendra même un ambassadeur potentiel pour votre entreprise !

Mais ce départ touche aussi tous vos autres collaborateurs. En étant précautionneux, vous montrez à toute votre entreprise la considération au salarié sortant ainsi qu’aux autres employés.

Enfin, dans un contexte de guerre des talents, le phénomène des “employés boomerang” représente une belle opportunité de s’entourer des meilleurs éléments.

Et sur PayFit ?

Grâce à PayFit, intégrez facilement vos nouveaux employés en rassemblant tous les documents (diplôme, carte vitale, etc.) directement depuis l’application. Fini la chasse aux informations ! Toutes vos informations sont centralisées sur votre espace employeur et vous pouvez envoyer en quelques clics, toutes les informations nécessaires à vos nouveaux collaborateurs concernant leur arrivée prochaine dans votre entreprise.