Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

CELETTE


Téléphone :
04 74 57 59 59
Super Secteur :
Industrie métallurgique, métallurgie, travail des métaux
Site web :
www.celette.com
Statut et date de création :
SAD (Société Anonyme avec Directoire) - jeudi 07 décembre 1972
Effectif :
160
Adresse :
67 RUE MAUGIRON, OU 13 RTE DE BECHEVIENNE, 38200 Vienne
Dirigeant :
Georges Blache
En activité

Actualités 

 
Celette : Azimuth choisi comme repreneur de l'ancien leader mondial du marbre automobile
Dominique Largeron

Sans surprise, le Tribunal de Commerce de Vienne a confirmé jeudi 13 janvier le choix opéré par les salariés de Celette la veille de l'audience décisive : ce sera bien la société Azimuth qui reprend l'entreprise industrielle en difficulté. Elle correspond le mieux au cahier des charges posé par les juges consulaires : le repreneur avignonnais conserve 99 salariés sur 166, il bénéficie d'une solide trésorerie et maintient la fabrication des marbres automobiles à Vienne. Mais ce plan de reprise implique 67 licenciements, ce qui est très lourd. Gros plan sur cette entreprise menée par deux quadras : Pierre Nicolau-Guillaumet, président et Bruno Guerre, directeur général.

lire la suite...
 
Celette est en liquidation judiciaire, les candidats à la reprise affluent
Dominique Largeron

« Nous en avons eu une nouvelle fois la preuve, ce sont bien des escrocs ! » Pierre Sibut, le président du Tribunal de Commerce de Vienne n'y va pas par quatre chemins. Son Tribunal a retiré la gestion au groupe Equinox de l'ancien leader mondial du marbre automobile basé à Vienne pour -obligation légale- mettre cette fois l'entreprise en liquidation. Cela ne signifie pas qu'elle va disparaître : dans le même temps il laisse deux mois aux éventuels et nouveaux repreneurs pour déposer un dossier de candidature. La plupart, à commencer par le Fonds Lyonnais « Seconde Chance » qui a récemment repris Mecelec, offrent de solides garanties.

lire la suite...
 
Celette : les dirigeants font entrer un actionnaire surprise au capital

L'audience du tribunal de commerce de Vienne (Isère) consacrée le 30 septembre à la société Celette a été marquée par un nouveau rebondissement. Cette audience devait une nouvelle fois sceller le sort de l'ancien numéro un mondial du marbre automobile. Or, les dirigeants actuels de Celette qui risquaient de se voir retirer la gestion de l'entreprise ont sorti de leur chapeau leur distributeur sud-africain qui a annoncé son intention de prendre 80 % du capital de l'entreprise et mettre 3 millions d'euros au pot, moyennant cependant 35 licenciements. Le Tribunal devra à nouveau statuer le 15 octobre en fonction de ces nouveaux éléments...

lire la suite...
 
Celette : les dirigeants à nouveau le 30 septembre devant le Tribunal de Commerce de Vienne

Les conclusions de l'expert judiciaire, diligenté par le Tribunal de Commerce de Vienne depuis le 13 juillet pour éplucher les comptes de la société Celette ont amené le président du Tribunal à convoquer les dirigeants de l'entreprise le 30 septembre. La situation de l'entreprise ne lui permettrait pas de poursuivre ses activités au-delà du mois de septembre. Ce que démentent les responsables du spécialiste du marbre automobile. Pour ces derniers, la situation financière de Celette est certes tendue, mais la société iséroise n'est pas en cessation de paiement et prouvera qu'elle est capable de passer ce cap. Les juges consulaires devront trancher.

lire la suite...
 
Celette : le Tribunal de Commerce désigne un juge-enquêteur pour faire toute la lumière
Dominique Largeron

Philippe Vermorel, l'ancien directeur financier et administratif de Porcher Textile a été désigné par le Tribunal de Commerce de Vienne comme juge-enquêteur suite aux derniers rebondissements en date concernant l'ex-numéro 1 mondial du marbre automobile. Il doit répondre à la question de savoir si oui ou non l'entreprise viennoise de 166 salariés est en cessation de paiement ou si effectivement, elle fait preuve d'une meilleure santé économique comme l'assurent ses dirigeants. Sa mission dure jusqu'au 19 octobre, mais le TC de Vienne peut, assure son président, réagir rapidement à tout nouvel élément susceptible de compromettre l'avenir de la société.

lire la suite...


HAUT