Amortissement

Amortissement = Dämpfung ; Amortization, redemption ;

C’est une pratique comptable, encadrée par des règles fiscales, qui à pour objectif d’enregistrer périodiquement, au compte de résultat, les dépréciations de biens et d’en faire apparaître les effets chiffrés au bilan.

Ainsi la valeur comptable des biens concernés est plus en apport avec leur valeur économique compte tenu de l’usure du fait de leur utilisation (ex : Immeuble, matériel roulant, mobilier et outillage) et de l’obsolescence notamment pour des éléments à forte évolution technique ou technologique (ex : Matériel informatique)

A l’origine l’objectif était d’inciter les entreprises à réinvestir au fur et à mesure que les biens étaient amortis, ce qui valorisait l’entreprise, lui permettait de faire évoluer ses matériels mais aussi de favoriser un développement harmonieux de l’économie.

Les règles qui encadrent la pratique des amortissements mettent en place des principes qui peuvent être différents comme l’amortissement dégressif et très spécifique comme l’amortissement d’écart d’acquisition.

Par ailleurs outre les dispositions fiscales qui peuvent changer au gré des lois de finance, les pratiques évoluent aussi selon les normes comptables et en particulier les IFRS qui ont apportés des changements notables avec l’approche par composants obligeant ainsi de dissocier certains biens de l’actif principal car il représente économiquement une valeur différente d’investissement (Ex : durée de vie).

Enfin il faut également être très attentif aux ventes de biens amortis et notamment à l’incidence de la TVA.

Voir aussi

Actif(s) = Circulant ; Comptable ; Immobilisés ; Net réévalué ; Adjacents ; Approche par composants ; Biens ; Bilan ; Capacité d’autofinancement ; Compte de résultat social ; IFRS ; PBR ; Prix de transfert ;

Figure dans les rubriques
Management
Comptabilité, gestion, bilan
Financement, trésorerie, crédit
EXPERTISE CREDITS
Glossaire alphabétique


HAUT