Sophie Jullian prend la présidence de la SATT Lyon-Saint-Etienne, Pulsalys

Sophie Jullian prend la présidence de la SATT Lyon-Saint-Etienne, PulsalysSophie Jullian

Elle dirige désormais trente personnes et gère une dotation d'Etat de 57 millions d'euros. Sophie Jullian, ancienne responsable de la DRRT (Déléguée régionale à la recherche et aux technologies) Auvergne-Rhône-Alpes, vient d'être nommée présidente de Pulsalys, la Société d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT) de Lyon St-Etienne, par ses actionnaires : la Caisse des Dépôts et Consignations, le CNRS et l'Université de Lyon.

 Une SATT pour quoi faire ? Elle a pour mission de transférer les technologies et savoir-faire issus des laboratoires de l’Université de Lyon vers la société civile, via la mise sur le marché d’innovations pour contribuer au développement économique et à la création d’emplois.

 Sophie Jullian succède à Khaled Bouabdalla, l'actuel Président de l’Université de Lyon qui assurait la présidence de la SATT depuis octobre 2016 avec à ses côtés Jean-François Gérard comme directeur général adjoint.

 Cette nomination est la traduction de nouvelles perspectives pour Pulsalys créée dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir, initié par l’Etat.

 « De par son parcours à la fois public et privé, Sophie Jullian maîtrise le langage et la culture de ces deux univers », expliquent ses actionnaires.

 Diplômée de CPE Lyon, Sophie Jullian est docteure en chimie de l’UPMC. Elle entre en 1983 à IFP Énergies Nouvelles, établissement public de recherche et de formation dans les domaines de l’énergie, des transports et de l’environnement. À l’IFP Énergies Nouvelles, Sophie Jullian occupe différents postes stratégiques avant d’être nommée directrice scientifique de l’IFPEN en 2010.

 De septembre 2007 à avril 2010 elle est vice-présidente recherche et innovation du pôle de compétitivité Axelera. Dans ce cadre elle monte des projets structurants avec Solvay, Engie, Arkema, le CNRS et l’Université de Lyon.

 Son dernier poste : Sophie Jullian était Déléguée Régionale à la Recherche et à la Technologie d’Auvergne-Rhône-Alpes ; de 2013 à avril 2017.

 « Ma première mission en tant que Présidente de Pulsalys sera de définir les grandes actions à mettre en oeuvre dans les prochains mois, pour donner une nouvelle dimension de la SATT et l’inscrire dans une démarche de performance et d’accélération. L’objectif que je vise est de faire de Pulsalys un acteur incontournable de l’innovation, du développement économique et de la création d’emplois sur la région », assure-t-elle.

 Pulsalys a été créée en décembre 2013 et fait partie du Réseau SATT regroupant quatorze SATT sur l’ensemble du territoire national.

 Société par Actions Simplifiée (SAS) dotée d’un capital de 1 million d’euros réparti entre trois actionnaires publics (Université de Lyon, CNRS, Caisse des Dépôts et Consignations), cette SATT s’appuie sur une dotation d’Etat d’un montant de 57 millions d’euros sur dix ans.

 Elle comprend une équipe spécialisée de plus de trente personnes qui interviennent sur l’ensemble de la chaîne du transfert de technologies : détection et protection des inventions, financement et accompagnement de celles-ci dans leur développement pour les transformer en produits, services et entreprises adaptés aux marchés.

 Depuis sa création, Pulsalys assure avoir déjà détecté plus de 365 inventions dont 80 projets financés, investi 9 millions d'euros ; déposé 100 demandes de brevets ; signé 23 contrats d’exploitation à des industriels tel que 4P-Pharma ou à des start-up comme Qinteq ou encore Neolys Diagnostics ; et enfin, accompagné plus de 50 projets de start-up dont 42 créations d’entreprises innovantes.

Publiée le 02 mai 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT