Produits & Services
Jeux de réalité virtuelle pour tous, particuliers, entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideAssurance de prêt pour investissement locatif : quand, pourquoi, comment ?Fournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgéesPour un séminaire nature, team building de plein air - à 10' de LyonPour un séminaire en pleine nature : L’atol' du Grand Parc Miribel JonageAssurances prêts immobilier pour chef d’entreprise emprunteurProposer au chef d'entreprise emprunteur les meilleures assurances de prêt immobilierFournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère permet aux personnes âgées de rester autonomesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PMEAménagement ergonomique sur mesure de bureaux Choisir l’aménagement ergonomique de ses bureaux pour favoriser le bien-être et la productivité

Future grande Métropole lyonnaise : pas de nivellement par le haut

Dominique Largeron

Pas de nivellement par le haut parmi les personnels de la future grande Métropole lyonnaise, le 1er janvier prochain. Les salaires des fonctionnaires du Grand Lyon, comme ceux du Conseil Général du Rhône resteront les mêmes qu'actuellement. Un choix politique dicté par les contraintes budgétaires-la Métropole va notamment devoir intégrer les emprunts toxiques du Département...- mais qui pourrait se révéler explosif à terme.

Le compte à rebours a commencé. Plus que quatre mois ! Lundi 1er septembre constituera l'acte de naissance officieux de la future grande Métropole lyonnaise appelée à voir officiellement le jour le 1er janvier prochain.

C'est à cette date que l'équipe de la direction générale de la Métropole se mettra effectivement en place.

Benoît Quignon, directeur général des services du Grand Lyon appelé à devenir celui de la Métropole a, avec son équipe choisi la quasi-totalité des six cents cadres qui formeront l'ossature de la nouvelle entité administrative, vraie révolution en France. Elle est le fruit de la fusion du Grand Lyon et de la partie du Conseil Général du Rhône se trouvant sur son territoire, soit près de 70 % de son budget, de ses fonctionnaires.

Plus de 8 000 agents territoriaux

Il va falloir, d'un clic de souris informatique assurer à partir de la première heure de 2015, la gestion des 4 750 agents du Grand Lyon et des 3 960 équivalents temps pleins du Département du Rhône.

Une fusion à haut risque pour Gérard Collomb, d'autant que les syndicats du Grand Lyon sont actuellement dans un processus de compétition entre eux, à l'occasion d'élections qui doivent se dérouler prochainement. Le risque de surenchère n'est donc pas écarter en cette période électorale.

Pourtant Gérard Collomb, le président du Grand Lyon a été d'entrée très clair, face aux syndicats : pas question de procéder à un nivellement par le haut des deux grilles de salaires qui, bien évidemment, dans la fonction publique territoriale française, très complexe, n'est pas harmonisée.

« Chacun verra sa rémunération garantie »

« Nous avons dit aux syndicats : chacun verra sa rémunération garantie par rapport à sa situation personnelle », explique le président du Grand Lyon.

« Nous n'avons pas voulu mettre les problèmes sous le tapis, mais les affronter d'emblée- sinon, de toute façon, ils nous seraient revenus en boomerang... », confirme Benoît Quignon, directeur des services. Pas de grève cependant à l'horizon-pour l'instant-, même si la rumeur a couru, mais le passage de deux à une seule entité administrative, est pavée de difficultés.

Si à l'heure actuellement, la fusion semble suivre normalement son cours-par exemple, l'informatique est harmonisée-il ne faut pas que la création de cette métropole soit source de dérive budgétaire, ce qui serait problématique dans les circonstances économiques actuelles. A terme, les dotations de l'Etat doivent en effet reculer de près de... 10 % !

Benoît Quignon explique le surcoût à l'heure actuelle dû à la fusion autour de 15 millions d'euros soit un peu plus de 1 % du budget, un coût inévitable, selon lui, mais qui reste gérable.

Mais surtout, la future Métropole va trouver dans la corbeille de mariage un cadeau qu'elle aurait bien aimé éviter : les emprunts toxiques que le Conseil Général du Rhône avait souscrits, soit 190 millions d'euros pour une dette qui s'établira autour de 2,2 milliards d'euros : 1,4 milliard pour le Grand Lyon et 800 millions pour le département du Rhône, la structure la moins endettée des deux.

Musée des Confluences+emprunts toxiques

Autre cadeau dans l'escarcelle : le coût annuel de fonctionnement du Musée des Confluences voulu par Michel Mercier, l'ancien président du Conseil Général du Rhône qui ouvrira ses portes d'ici la fin de l'année et qui, à l'aune des estimations actuelles, devrait osciller entre 16 et 19 millions d'euros !

Reste qu'à terme, la présence dans les mêmes bureaux de fonctionnaires territoriaux payés différemment pour le même travail pourrait bien se révéler explosive.

C'est la raison pour laquelle le directeur général des services explique que « nous n'excluons pas, si l'on s'aperçoit, en étudiant les situations, cas par cas, que des agents sont traités de manière injuste, des réajustements seront opérés. »

Et d'ajouter : « Nous allons aussi travailler sur les politiques sociales d'accompagnement, telles que la question des mutuelles, par exemple, nous serons très ouverts là-dessus... » Une manière de mettre un peu de baume sur une situation qui à coup sûr, au fur et à mesure que le temps passera, devrait inéluctablement se révéler de plus en plus complexe à gérer...





Publiée le 27 août 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Démagogie[ 02/09/14 ]
Voici quelques pistes que l'équipe dirigeante de cette entité monstrueuse pourrait bien exploiter : baisse des arrêts maladie en reinstaurant les jours de carences et les visites médicalles, suppression de postes en doublon, etc... Mais ça ne semble pas être au cœur des préoccupations des superfonctionnaires comme monsieur Quignon qui se pose "déjà" la question du nivellement des salaires...par le haut bien sur, sous la menace de grèves en tout genre! Mais dans quel pays vit-on! Courage entrepreneurs, fuyons...
J'ai tellement honte de ce pays-bateau qui fuit de toutes parts...


HAUT