Produits & Services
Ecole de langue pour enfants, ateliers loisirs 5-12 ans en anglaisMes P’tits Ateliers du Monde s’installent aussi en villeSecrétariat externalisé, votre assistante administrative à temps partagéLe secrétariat externalisé : une opportunité pour l’entreprise en plus d’une aubaine pour le dirigeantDécouvrez L’îloz’, un écrin de Nature préservée pour vos séminaires d’entreprises à LyonDécouvrez L’îloz’, un écrin de Nature préservée pour vos séminaires d’entreprises à LyonLocation de grands espace pour vos salons et showrooms professionnels, expertise et accompagnementHippodromes de Lyon : grands espaces, expertise et accompagnement pour vos salons et showrooms professionnels Événements d’entreprises en plein air à Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage est fait pour vous Événements d’entreprises en plein air à Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage est fait pour vousPartenaire de vos événements d’entreprise, Voulez-Vous Grand LyonVoulez-Vous Grand Lyon : le partenaire de vos événements d’entrepriseLieu incontournable de vos événements professionnels à Lyon - Le Château de RajatLe Château de Rajat, lieu incontournable de vos événements professionnels à LyonOnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 des lyonnaisRedécouvrez le bowling avec OnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 de Lyon !Mobilier de bureau d occasion, PME, Start-up, toutes entreprises jeunesMobilier de bureau d'occasion - profitez des bonnes affaires de CBI Diffusion !Externaliser la gestion des appels, prestation pour PME Appels : réduire ses coûts et améliorer la relation client avec Easy Info Services Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électriqueLocation de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle TPE, PME, Voulez-Vous LyonCréez votre soirée d’entreprise inoubliable chez Voulez-Vous Grand Lyon Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesVos enfants apprennent l'anglais en s'amusant dès le plus jeune âgeSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGN

La maison-mère Rallye placée en clause de sauvegarde : le succursaliste stéphanois Casino au risque d’un démantèlement

Dominique Largeron

Un cours de Bourse qui en une journée, en l’occurrence le jeudi 23 mai, dévisse de…61 % ! Jean-Charles Naouri n’avait d’autre choix que de placer Rallye, la maison-mère du succursaliste stéphanois Casino en clause de sauvegarde, donc sous la protection du tribunal. Dans le même temps, par un étrange paradoxe, le cours de Bourse de Casino, lui, a gagné le même jour plus de 7 %. Explication : le marché a joué le fait que la holding  Rallye pourrait être amenée à céder le contrôle de Casino. Rallye et ses filiales ont à ce jour nanti la quasi-totalité de leurs actions Casino, en garantie de prêts auprès des banques. La procédure en cours peut ainsi aboutir à la perte par Jean-Charles Naouri de son fleuron Casino.

La maison-mère Rallye placée en clause de sauvegarde : le succursaliste stéphanois Casino au risque d’un démantèlement

Si c’est le cas, ce serait un véritable tremblement de terre à Saint-Etienne où dans le quartier de Chateaucreux se trouve le siège du succursaliste Casino.

En étant dans l’obligation de mettre la maison-mère Rallye en clause de sauvegarde, Jean-Charles Naouri se donne de l’oxygène pour renégocier sa dette. Il a six mois pour s’extraire de cette nasse financière. Sinon un démantèlement du groupe n’est pas à exclure.

L’explication de cet incroyable scénario est que le propriétaire de Casino, ancien directeur de cabinet de Pierre Beregovoy sous Mitterrand, Jean-Charles Naouri, docteur en mathématiques, énarque et Inspecteur des Finances a construit l’un des groupes de distribution français les plus importants, de plus de 200 000 salariés, en partant de rien, sans fortune personnelle.

Financier hyper-doué

Financier hyper-doué, il a monté une cascade de holdings pour prendre le contrôle du groupe Casino, il y a deux décennies. Le problème est que lorsque que le cash remontait en quantité, le système pouvait fonctionner. Mais la crise des hypers, notamment, a commencé à plomber le groupe et le système s’est grippé.

Les bénéfices qui remontent en cascade dans la holding ne sont plus suffisants pour rembourser la dette portée à tous les étages et la chute de la capitalisation de Casino a fragilisé ce complexe montage financier.

Ces derniers mois, pourtant, Jean-Charles Naouri, le Pdg du groupe Casino n’avait pas ménagé ses efforts pour rassurer les marchés.

Attaqué massivement par des investisseurs qui parient sur la baisse du cours de Bourse en vue de gagner de l’argent, il avait lancé à la mi-2018 un nouveau plan de désendettement d’un montant de 1,5 milliard d’euros, étendu ensuite à 2,5 milliards d’euros à l’horizon 2020.

Pour entrer du cash à bon compte, il avait ainsi cédé les murs de ses magasins Casino et Monoprix tout en vendant des hypers Géant en perte de vitesse (*).

Pas suffisant : malgré les cessions, la dette reste à un niveau élevé, soit 3,9 milliards d’euros pour une capitalisation de… 3,2 milliards.

Et les bénéfices du distributeur sont désormais insuffisants pour faire face aux échéances de remboursement. Casino n’arrive pas à améliorer ses marges sur le marché français, très concurrentiel, et le Brésil, l'autre pilier du groupe, très rentable dans le passé, n'a toujours pas retrouvé ses performances d'avant la crise.

"Si les créanciers réclament la conversion de leur dette en actions..."

Résultat : selon Clément Genelot, expert au sein du cabinet Bryan Garnier and Co, cité par l’AFP, «si les créanciers réclament la conversion de leur dette en actions, il y a un risque qu’en fin de compte M. Naouri perde le contrôle ou ait les mains moins libres».

Certes, la clause de sauvegarde de la maison-mère Rallye met le groupe sous la protection du tribunal, son premier effet étant de geler les dettes et les poursuites juridiques ; mais difficile à croire que la procédure de sauvegarde de l’actionnaire majoritaire de Casino n’affectera pas l’activité du groupe.

A moins que Jean-Charles Naouri fasse une nouvelle fois étalage de ses talents de financier. Mais pour lui, la partie va être très difficile à jouer !

Les discussions avec ses créanciers, notamment BPCE, BNP Paribas, HSBC, le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole CIB risquent d’être musclées !

Et si l’histoire tourne mal, Saint-Etienne dont  Casino est le fleuron aurait alors fort à perdre…


 (*)  Casino s’est ainsi séparé de la société foncière Mercialys (valorisation des centres commerciaux), de R2C (restauration collective), a revendu les murs de 67 Monoprix, de sept hyper Géant Casino et 33 magasins. L’enseigne Courir, spécialisée dans le sport, a également été revendue pour 283 millions d’euros, tandis que plusieurs points de vente sous enseigne Leader Price ont été fermés.

Publiée le 25 mai 2019 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 26 mai 2019
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT