Produits & Services
Partenaire de vos événements d’entreprise, Voulez-Vous Grand LyonVoulez-Vous Grand Lyon : le partenaire de vos événements d’entrepriseLieu incontournable de vos événements professionnels à Lyon - Le Château de RajatLe Château de Rajat, lieu incontournable de vos événements professionnels à LyonOnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 des lyonnaisRedécouvrez le bowling avec OnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 de Lyon !Mobilier de bureau d occasion, PME, Start-up, toutes entreprises jeunesMobilier de bureau d'occasion - profitez des bonnes affaires de CBI Diffusion !Externaliser la gestion des appels, prestation pour PME Appels : réduire ses coûts et améliorer la relation client avec Easy Info Services Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électriqueLocation de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle TPE, PME, Voulez-Vous LyonCréez votre soirée d’entreprise inoubliable chez Voulez-Vous Grand Lyon Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privés#BonneRésolution : je m’abonne à une solution pro de parking pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatif

Lyon et Grenoble labellisés French Tech : et maintenant ?

Dominique Largeron

Tout le monde le reconnaît : les 200 millions d'euros accolés au label French Tech constituent une goutte d'eau. D'autant qu'outre Lyon et Grenoble, sept autres villes ont été labellisées. La réalité est que toute la mobilisation en amont a mis en mouvement une formidable dynamique. Et tout indique qu'elle va perdurer...

Lyon et Grenoble labellisés French Tech :   et maintenant ?

Une grande banderole « Lyon French Tech » déployée mercredi 12 novembre sur les façades de l’Hôtel de ville de Lyon : telle est la spectaculaire image médiatique qui restera de la labellisation obtenue de haute lutte à Lyon

Au Grand Lyon, au sein de la « Cuisine du Web », les deux principaux protagonistes de la labellisation ont sablé le champagne.

Mais si l'on veut relativiser les choses : ce fut également le cas dans huit autres villes de l'Hexagone : outre Lyon, Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse...

Saint-Etienne recalé ; Annecy a calé

La région Rhône-Alpes a été celle qui a connu le plus grand nombre de candidats. Outre celle de Lyon, la candidature de « Digital Grenoble » a aussi bénéficié d'une décision favorable. Pas celle de Saint-Etienne.

Annecy qui avait monté un dossier, a décidé de ne pas le déposer pour le 1er tour, avec l'accord de la mission French Tech. Une fois peaufiné, il devrait être envoyé au ministère à la fin du mois de novembre pour un deuxième tour.

Faut-il se plaindre, comme le souhaitait le Conseil régional qu'il n'y ait pas eu une seule candidature régionale ? Sans doute pas. Chacune de ces mobilisations étant locales et non régionales, il n'aurait pas été bon de diluer le mouvement.

Reste qu'un constat apparaît à l'heure du bilan : les quatre métropoles de Rhône-Alpes sont archi-complémentaires en matière numérique et non concurrentes. Et ceci est une excellente nouvelle pour l'avenir et un atout supplémentaire. A condition que des ponts se tissent entre les unes et les autres.

Une dynamique qui n'est pas prête de s'arrêter, s'est enclenchée

Quel bilan tirer après l'attribution de ce label qui a suscité tant d'émulation ?

D'abord que son rôle premier a été d'enclencher une vraie dynamique dans toutes les métropoles ayant concouru.

Si l'on prend le cas spécifique de Lyon, il a permis à l'ensemble de l'écosystème numérique lyonnais, deuxième pôle numérique français avec 7 000 entreprises et 42 000 emplois de se mettre en ordre de marche.

Le succès il y a quelques jours du Blend Web Mix (+ 70 % de fréquentation par rapport à la première édition), plus grand salon francophone du Web, n'aurait sans doute pas été aussi important sans ce catalyseur.

Le projet de « lieu totem numérique », une des contraintes imposée dans le dossier French Tech, n'aurait sans doute pas abouti aussi vite à Lyon, sans French Tech.

Ce « lieu totem » sera situé, on le sait, à la Halle Girard dans le quartier Confluence qui, sur 3 000 m2, servira de vitrine à l'ensemble de l'écosystème numérique. Il est programmé pour fin 2016. Avec peut-être d'ici là « un lieu totem » provisoire.

Pour une fois, ce n'est pas l'argent qui a servi de catalyseur : la labellisation French Tech n'est accompagnée que de 200 millions d'euros. A partager entre neuf métropoles : une goutte d'eau.

 Un troisième pilier économique aux côtés de la chimie-environnement et la santé

A Lyon, l'un des premiers bénéficiaires sera tout de même l'accélérateur privé de start-up Axeleo et quelques autres structures de la même eau : quelques millions supplémentaires qui feront du bien, mais ne changeront pas la face des choses.

 En fait, le plus grand bénéfice de cette labellisation est cette dynamique qui à la surprise de beaucoup s'est mise en place et qui semble bien partie pour perdurer.

 Discret, dans l'ombre jusqu'à présent, au côté des deux grands secteurs économiques que sont la santé et la chimie-environnement, un troisième pilier du développement économique est apparu au grand jour à Lyon en quelques mois : le numérique.

Il suffit de lister les projets en cours qui ne doivent rien aux concours publics pour s'en convaincre : la création annoncée d'une grande pépinière numérique en sus de celles existant actuellement, « la Marmite du Web » ; la candidature de Lyon pour la deuxième fois pour l'organisation prochaine du congrès mondial du Web, WWW ; cent nouvelles start-up présentes chaque année dans un dispositif d'accélération d'ici trois ans ; quinze nouveaux "tech champions"présents à l'international d'ici dix ans ; l'arrivée annoncée à Lyon du Mass Challenge dont Lyon sera la tête de pont pour l'Europe du Sud et l'Afrique du Nord, etc.

« Le numérique doit constituer un pôle d'excellence pointu, pour gagner au rang mondial, à l'image des pôles de compétitivité qui ont réussi, pas ceux qui sont restés cantonnés dans l'aménagement du territoire », a lancé Gérard Collomb lors de la cérémonie de clôture du Blend Web Mix.

Exact, mais il faut bien avoir conscience que désormais tout reste à faire...

Publiée le 16 nov. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Actualité du Digital & Numérique
Actus Lyon
Grenoble
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Nous aimerions participer[ 19/11/14 - ]
Bonjour, nous sommes une startup Lyonnaise , nous imaginons, concevons, fabriquons, et commercialisons des accessoires pour tablette et smartphone, avec des produits sous licence Apple et Microsoft. Nous aimerions participer au programme French Tech sur Lyon.
Bien cordialement
Philippe Béraldin
FRENCH TECH[ 18/11/14 - Olivier POCHARD ]
En aucun cas Annecy a décidé de ne pas déposé de dossier ! Conformément à notre planning nous finalisons notre dossier cette semaine pour dépôt officiel fin du mois. Grosse motivation et grosse légitimité du coté D'Annecy Frech Tech. Merci de rectifier votre newsletter. Olivier POCHARD - porte parole du collectif des entrepreneurs.


HAUT