Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

150 ou 364 millions d'euros : quel est le vrai coût du musée des Confluences ?

 Officiellement, il s'agit d'un investissement de 150 millions d'euros. Les Echos parlent eux de 364 millions : quel est le niveau de dérapage du musée des Confluences dont le devis initial était de 60 millions ?

150 ou 364 millions d'euros : quel est le vrai coût du musée des Confluences ?

 Livré au printemps par Vinci, le musée des Confluences devrait ouvrir ses portes au public dans le quartier éponyme à la rencontre du Rhône et de la Saône, en novembre prochain.

 Ainsi s'achèvera une saga de treize ans, beaucoup plus longue que prévu et peuplées de vicissitudes, avec l'arrêt et la reprise du chantier par Vinci, l'important groupe de BTP qui, lui, est arrivé à bout de ce bâtiment tourmenté, d'une complexité folle, né du coup de crayon du cabinet autrichien Coop Himmelblau.

 A l'approche des élections municipales, les collectivités ne sont guère disertes à propos du véritable coût du musée des Confluence dont, rappelons-le, le chiffrage initial était de... 60 millions d'euros.

 Le dernier dossier de presse consacré à la phase 2 du projet Confluence et évoquant ce musée dont le conseil général du Rhône et son président d'alors Michel Mercier, sont à l'origine, évoque le chiffre de 150 millions d'euros.

 Ce serait en fait beaucoup plus si l'on croit nos confrères des Echos qui, dans un dossier consacré aux dérapages financiers des grands projets de l'Etat ou des collectivités (*) produisent un chiffre beaucoup plus important : « Le compteur se serait pour l'instant arrêté à 364 millions d'euros », assure le quotidien de l'économie, ce qui signifierait une multiplication par six. Si c'est exact, ce serait un record.

 On imagine que la Cour des Comptes dont s'est le rôle, va se pencher un jour ou l'autre sur le sujet : on y verra alors un peu plus clair. Dérapage conséquent, mais classique ou Grand Huit ?

 (*) Les Echos du mardi 21 janvier.

Publiée le 22 janv. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

musée Mercier[ 28/01/14 - Rémy PETIOT ]

S'il s'agissait d'édifier un monument à la gloire du président du Conseil Général en avant-scène des opérations du GrandLyon sur la presqu'île, une simple stèle à son extrémité aurait suffit... La première délibération du 17 juillet 2000 mentionne un cout d'objectif de 61 millions d'euros. Les estimations actuelles provisoires de 360 millions d'euros ne comprennent pas la démolition du boulodrome et sa reconstruction à Dardilly... rien non plus sur les coûts de fonctionnement et d'entretien.

Dans la législation française,Les élus n'ont aucune responsabilité sur les conséquences pécuniaires des engagements qu'ils font adopter aux collectivités.

Contrôle budgétaire des grands projets régionaux[ 28/01/14 - Yves BENHAIM ]

Contrôle des finances régionales

Je suis abasourdi, voire scandalisé de constater comment l'argent des contribuables est dépensé. Je ne me prononce pas sur la qualité ou l'opportunité du projet du musée même, mais sur la dérive financière d'un tel projet. Comment est-ce possible quand période de crise budgétaire, les élus qui ont lancé ce projet ( le Conseil général...) ne fasse pas l'objet d'une enquête /rapport d'un organisme  de contrôle (cour des comptes régionale ? ...).

les lyonnais payeront !![ 27/01/14 - ]

peu importe que la cour des comptes reconnaissent le montant éxact des travaux-sans doute plus de 400 millions-ce sont les lyonnais que payeront !!!esperons qu'il sauront présenter la facture aux élus qui ont tolérés cette gabegie(Mercier and co )???????



HAUT