Produits & Services
 Événements d’entreprises en plein air à Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage est fait pour vous Événements d’entreprises en plein air à Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage est fait pour vousPartenaire de vos événements d’entreprise, Voulez-Vous Grand LyonVoulez-Vous Grand Lyon : le partenaire de vos événements d’entrepriseLieu incontournable de vos événements professionnels à Lyon - Le Château de RajatLe Château de Rajat, lieu incontournable de vos événements professionnels à LyonOnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 des lyonnaisRedécouvrez le bowling avec OnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 de Lyon !Mobilier de bureau d occasion, PME, Start-up, toutes entreprises jeunesMobilier de bureau d'occasion - profitez des bonnes affaires de CBI Diffusion !Externaliser la gestion des appels, prestation pour PME Appels : réduire ses coûts et améliorer la relation client avec Easy Info Services Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électriqueLocation de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle TPE, PME, Voulez-Vous LyonCréez votre soirée d’entreprise inoubliable chez Voulez-Vous Grand Lyon Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privésSolutions pros de parking temporaire pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprises

150 ou 364 millions d'euros : quel est le vrai coût du musée des Confluences ?

 Officiellement, il s'agit d'un investissement de 150 millions d'euros. Les Echos parlent eux de 364 millions : quel est le niveau de dérapage du musée des Confluences dont le devis initial était de 60 millions ?

150 ou 364 millions d'euros : quel est le vrai coût du musée des Confluences ?

 Livré au printemps par Vinci, le musée des Confluences devrait ouvrir ses portes au public dans le quartier éponyme à la rencontre du Rhône et de la Saône, en novembre prochain.

 Ainsi s'achèvera une saga de treize ans, beaucoup plus longue que prévu et peuplées de vicissitudes, avec l'arrêt et la reprise du chantier par Vinci, l'important groupe de BTP qui, lui, est arrivé à bout de ce bâtiment tourmenté, d'une complexité folle, né du coup de crayon du cabinet autrichien Coop Himmelblau.

 A l'approche des élections municipales, les collectivités ne sont guère disertes à propos du véritable coût du musée des Confluence dont, rappelons-le, le chiffrage initial était de... 60 millions d'euros.

 Le dernier dossier de presse consacré à la phase 2 du projet Confluence et évoquant ce musée dont le conseil général du Rhône et son président d'alors Michel Mercier, sont à l'origine, évoque le chiffre de 150 millions d'euros.

 Ce serait en fait beaucoup plus si l'on croit nos confrères des Echos qui, dans un dossier consacré aux dérapages financiers des grands projets de l'Etat ou des collectivités (*) produisent un chiffre beaucoup plus important : « Le compteur se serait pour l'instant arrêté à 364 millions d'euros », assure le quotidien de l'économie, ce qui signifierait une multiplication par six. Si c'est exact, ce serait un record.

 On imagine que la Cour des Comptes dont s'est le rôle, va se pencher un jour ou l'autre sur le sujet : on y verra alors un peu plus clair. Dérapage conséquent, mais classique ou Grand Huit ?

 (*) Les Echos du mardi 21 janvier.

Publiée le 22 janv. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

musée Mercier[ 28/01/14 - Rémy PETIOT ]

S'il s'agissait d'édifier un monument à la gloire du président du Conseil Général en avant-scène des opérations du GrandLyon sur la presqu'île, une simple stèle à son extrémité aurait suffit... La première délibération du 17 juillet 2000 mentionne un cout d'objectif de 61 millions d'euros. Les estimations actuelles provisoires de 360 millions d'euros ne comprennent pas la démolition du boulodrome et sa reconstruction à Dardilly... rien non plus sur les coûts de fonctionnement et d'entretien.

Dans la législation française,Les élus n'ont aucune responsabilité sur les conséquences pécuniaires des engagements qu'ils font adopter aux collectivités.

Contrôle budgétaire des grands projets régionaux[ 28/01/14 - Yves BENHAIM ]

Contrôle des finances régionales

Je suis abasourdi, voire scandalisé de constater comment l'argent des contribuables est dépensé. Je ne me prononce pas sur la qualité ou l'opportunité du projet du musée même, mais sur la dérive financière d'un tel projet. Comment est-ce possible quand période de crise budgétaire, les élus qui ont lancé ce projet ( le Conseil général...) ne fasse pas l'objet d'une enquête /rapport d'un organisme  de contrôle (cour des comptes régionale ? ...).

les lyonnais payeront !![ 27/01/14 ]

peu importe que la cour des comptes reconnaissent le montant éxact des travaux-sans doute plus de 400 millions-ce sont les lyonnais que payeront !!!esperons qu'il sauront présenter la facture aux élus qui ont tolérés cette gabegie(Mercier and co )???????



HAUT