Dernières infos

+ 7 % en 2016 : en dépit du terrorisme, la clientèle touristique étrangère a privilégié Auvergne-Rhône-Alpes

+ 7 % en 2016 : en dépit du terrorisme, la clientèle touristique étrangère a privilégié Auvergne-Rhône-AlpesLe nombre de touristes chinois (+ 21 % en 2016) a doublé en six ans en Auvergne-Rhône-Alpes (Photo DR)

On le sait, les différents attentats qui ont tragiquement endeuillé l'année 2016 ont fait subir un coup très dur en matière de tourisme à la région parisienne (- 11 %) et à la Côté d'Azur (-6 %).

 A telle enseigne que cette absence des touristes étrangers a amené une chute moyenne de 6 % de la fréquentation touristique étrangère dans l'Hexagone.

 Eloignée des lieux de ces terribles drames, la région Auvergne-Rhône-Alpes a néanmoins continué à accueillir en nombre les touristes étrangers qui ont, semble-t-il privilégié une région qui leur semblait offrir en la matière, moins de dangers.

 Ainsi Auvergne-Rhône-Alpes a connu une progression de 7 % des nuitées étrangères dans l’hôtellerie.

 Elle enregistre  une fréquentation record avec 6,1 millions de nuitées étrangères ; ce qui représente 26 % de la fréquentation globale.

 Parmi ces clientèles étrangères, les touristes britanniques confortent leur première place.

 Les plus fortes hausses sont réalisées par les touristes venus du Proche et Moyen Orient, suivis par les Belges et les Chinois.

 La barre des six millions de nuitées franchie pour la première fois

C'est la première fois que la région dépasse la barre record des 6 millions de nuitées étrangères.

 En cinq ans, Auvergne-Rhône-Alpes a gagné un million de nuitées étrangères soit une hausse de 24 % (contre seulement + 4,5 % au niveau national).

En 2016, les établissements hôteliers de la région ont rassemblé 23,7 millions de nuitées totales soit une progression de 4,5%. Cette progression s’explique avant tout par la forte hausse de la clientèle étrangère, mais également par celui de la clientèle française (+4 %, chiffre dans la moyenne nationale).

De ce fait, la région Auvergne-Rhône-Alpes confirme sa troisième place sur le podium du tourisme hexagonal, derrière l’Ile-de-France et PACA.

On remarque quelques croissances très dynamiques : le Royaume-Uni (+ 6 %), malgré un contexte de Brexit défavorable pour sa monnaie, la Belgique (+20 %), le Proche et Moyen-Orient (+27 %) et la Chine (+ 9 %).

 Les Britanniques en tête

 On note enfin quelques baisses prévisibles : la Russie (-14 %) qui souffre de la dévaluation du rouble, le Japon (-32 %), très atteint par les événements de Paris et Nice, et enfin l’Australie (-6 %) mais encore peu présente.

La clientèle étrangère la plus présente sur le territoire régional est sans conteste britannique avec 1,5 million de nuitées en 2016. Elle est suivie par les Belges avec près de 700 000 nuitées et par la clientèle Suisse avec plus de 580 000 nuitées.

Avec 40 % de la fréquentation, les hôtels classés 3 étoiles sont le premier choix de ces clientèles étrangères, suivis par l’hôtellerie 4 et 5 étoiles (29 %), privilégiée par les clientèles long-courrier.


Il est à noter que la clientèle étrangère séjourne plus longtemps et dépense davantage que les touristes français. Ainsi, les bons résultats enregistrés par l’hôtellerie régionale en 2016 ont un impact très positif pour l’économie touristique en Auvergne-Rhône-Alpes.

 La clientèle chinoise a doublé en six ans

 Quant à la fréquentation chinoise (+ 21 %, l'année dernière), elle a plus que doublé en l’espace de six ans.

 Elle se place ainsi à la 11ème position des clientèles étrangères en 2016, avec 114 000 nuitées dans les établissements hôteliers de la région Auvergne-Rhône-Alpes (contre 49 000 nuitées seulement en 2011).

 Cette clientèle se répartit sur toute l’année avec un pic observé en été (62 % de mai à septembre). Dans la région, la clientèle chinoise privilégie les sites suivants mis en avant dans leurs circuits : Lyon, le lac d’Annecy, Chamonix Mont-Blanc et Évian.

 Ces dernières années ont vu apparaitre une nouvelle tendance : les packages « vacances à la neige » « vacances sports d’hiver » auprès des prescripteurs chinois dans les stations de Chamonix, Megève, Val-Thorens, Courchevel…

 Les activités les plus prisées sont les sites naturels avec en tête la découverte du Mont Blanc (tourisme contemplatif), les visites guidées, les étapes gastronomiques et œnotouristiques, les visites de patrimoine (les « musts ») et bien sûr le shopping.

 Les chinois voyagent souvent en groupe, surtout les plus âgés, pour des facilités de visas et des problématiques de langue. Néanmoins, une nouvelle tendance s’impose peu à peu par la clientèle « millenials » : cette jeune clientèle chinoise diplômée, plus à l’aise en anglais, souhaite gagner en indépendance et organiser elle-même son propre périple, en s’affranchissant des agences de voyages...

Publiée le 10 avril 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT