Dernières infos

Augmentation de capital de 30 millions d'euros : la navette autonome lyonnaise Navya prend véritablement son envol

Créée par Christophe Sapet un ancien d'Infogrames, financée pour partie par le fonds, Robolution Capital, créé par l'ancien Pdg de la société de jeux vidéo, Bruno Bonnell qui prend la présidence du conseil de surveillance, Navya s'apprête à devenir une nouvelle success story lyonnaise.

Augmentation de capital de 30 millions d'euros : la navette autonome lyonnaise Navya prend véritablement son envol

Navya qui est en phase de test à Lyon-Confluence change de dimension.

 Ses actionnaires viennent de voter une augmentation de capital de 30 millions d’euros.

 Les souscripteurs ressemblent au Who's Who : on y trouve Valéo et Keolis, ainsi que la société qatari Group87, aux côté de Gravitation et CapDécisif Management et donc Robolution Capital, son actionnaire historique.

 Pour s'adapter à la vive croissance qui s'annonce, l'entreprise a changé son mode de gouvernance autour d’un conseil de surveillance composé de huit membres représentant les actionnaires, et d’un directoire.

 « Cette organisation va permettre au Directoire de se concentrer sur le développement des activités et la gestion de la croissance attendue en allouant des responsabilités non opérationnelles au conseil de surveillance, qui sera présidé par Bruno Bonnell », explique-t-on chez Navya.

 Christophe Sapet, président du directoire explique la direction qu'il entend suivre : « Cette augmentation est destinée prioritairement au développement international de l’entreprise et à la poursuite des investissements en R&D afin de conserver notre avance dans le domaine du véhicule autonome. Elle permet de donner à Navya la structure d’une expansion pérenne. »

 La société a par ailleurs signé d’importants accords stratégiques portant d’une part sur l’exploitation de technologies et d’autre part sur le déploiement de navettes Naqvya Arma dans le monde. Parmi ceux-ci, trois portent en germe d'importants développements :

 • Un accord de collaboration avec le groupe Valéo portant sur l’accès aux technologies et matériels du groupe en vue de leur intégration sur des navettes autonomes et l’optimisation des traitements de données de capteurs, éléments essentiels de la mobilité intelligente,

 • Un accord de partenariat avec le groupe Kéolis pour répondre conjointement aux demandes de gestion de flotte sans conducteur au sein des collectivités territoriales à l’instar de leur association pour le service Navly qu’ils gèrent conjointement depuis début septembre à Lyon Confluence,

 • Et enfin, un accord de distribution avec la société qatari Group8 pour le développement de Navya sur les marchés du Moyen-Orient et de l’Afrique incluant une joint-venture de commercialisation et la mise en place d’une ligne d’assemblage dans le Golfe pour répondre à la demande du marché régional.

Publiée le 17 oct. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT