Dernières infos

Création à Lyon d'une pépinière d'entreprises uniquement dédiée aux femmes

Dominique Largeron

« Rhône-Alpes Pionnières, l'incubateur au féminin de services innovants ». Tel est l'intitulé d'une pépinière d'entreprises sortant des normes qui vient de s'installer sur 120 m2 dans le quartier de Gerland à Lyon. Appartenant à un réseau comptant déjà en France et à l'étranger treize pépinières exclusivement féminines, ce site se veut l'étendard en Rhône-Alpes de la création d'entreprises au féminin. Pour ses créatrices, la place des femmes est tellement sous-représentée dans les incubateurs et autres pépinières classiques qu'un tel levier s'avérait indispensable.

Création à Lyon d'une pépinière d'entreprises uniquement dédiée aux femmes

Rhône-Alpes qui en compte déjà près de trente-cinq vient de se doter d'une nouvelle pépinière d'entreprises. Une de plus, penserez-vous. Oui, sans doute, mais celle-ci est particulière. Baptisée « Rhône-Alpes Pionnières », elle est uniquement dédiée aux femmes créatrices d'entreprises.

« Nous ne pensons pas qu'il existe dans les autres pépinières d'entreprises une sorte d'ostracisme à l'égard des créatrices d'entreprise », précise Catherine Sidrot, chef de projet qui a développé cette pépinière. « Nous savons bien que non, mais le constat est là : en moyenne dans les pépinières on ne compte que 30 % de créatrices. Pour les incubateurs, c'est encore pire : ils n'accueillent que 5 % de femmes et ne parlons par de l'incubateur d'EM.Lyon... » décrit-elle. Avant de lancer : «  Nous avons créé Rhône-Alpes pionnières pour avancer plus vite vers la parité ».

Ce mot de « Pionnières » comme nom de baptême de la pépinière n'est pas utilisé au hasard. Pour les responsables de la nouvelle pépinière, il s'agit avec cette innovation de montrer la voie : « Nous voulons créer de nouvelles entreprises dans lesquelles le management et la composante diversité/mixité seront réinventées par des femmes : nous voulons stimuler ce formidable moteur que représentent les femmes dans notre économie. Les quinze entreprises qui se développeront dans la pépinière auront un rôle d'ambassadrices ! »

Installée sur 120 m2 pour commencer, au « 99 Gerland », dans le 8ème arrondissement, la pépinière aura rapidement la possibilité de tripler sa superficie si le succès est au rendez-vous, ce dont ses initiatrices ne doutent pas.

Pour l'heure, la pépinière au féminin vient juste de démarrer ses activités et accueille déjà trois entreprises, en l'occurrence trois sociétés de services. Deux d'entre elles concernent directement la femme dans son rôle maternel : «Bébédou », un réseau de micro-crèches d'entreprise et « EloWoMum », un concept nomade de présentation de produits liés à la mère et à l'enfant. Le troisième projet, Handishare » est celui d'une entreprise adaptée sous-traitante du secrétariat bureautique pour entreprise avec des salariés handicapés. « Si les premières entreprises de la pépinière ont des thématiques proches et plutôt féminines, notre objectif est d'accueillir rapidement une quinzaine d'entreprises dans les domaines les plus divers », tient à préciser Catherine Sidrot.

Comme dans toute pépinière, l'accompagnement est assuré par un réseau d'une quinzaine d'experts œuvrant dans tous les domaines de la création d'entreprise.

L'autre originalité de cette pépinière est qu'elle n'est pas seulement... une pépinière, accueillant des start-up pendant douze mois, mais aussi un incubateur. Elle accompagne aussi, pendant trois à six mois, les entreprises dès que le projet est couché sur le papier noir sur blanc, avant même que l'entreprise soit juridiquement constituée. Le temps de mettre au point le modèle économique et de s'assurer de la viabilité du projet.

« Rhône-Alpes Pionnières » n'est pas né d'une brusque flambée féministe. Il s'agit en fait d'un réseau qui s'est constitué il y a six ans à Paris, puis a essaimé dans le Nord de la France, avant de prendre racine à Lyon.

La pépinière de Lyon est ainsi la première à voir le jour en Rhône-Alpes. Le réseau « Pionnières » compte à ce jour huit sites en France : deux autres sont actuellement en gestation, à Bordeaux et Marseille. L'étranger est aussi en ligne de mire : deux pépinières ont déjà été créées au Maroc, une en Serbie, au Luxembourg et enfin, en Belgique.

La présidente de la pépinière lyonnaise, Claire Saddy, entend bien s'appuyer sur l'expérience engrangée en cinq ans par ce réseau. Depuis 2005, plus de 1 500 appels à projets ont été traités, près de trois cents entreprises ont été incubées, tandis que 150 start-up ont été accompagnées. Ce qui a permis au total la création de près de 700 emplois.

Cette initiative lyonnaise et rhônalpine doit être replacée dans son contexte. Elle illustre la montée en puissance de l'entrepreneuriat au féminin dans l'agglomération lyonnaise déjà marquée par l'existence de trois associations de femmes chefs d'entreprises particulièrement actives. La parité est un combat !



Photo (DL)-De gauche à droite, l'équipe de « Rhône-Alpes Pionnières » : Catherine Sidrot, chef de projet, Claire Saddy, présidente et Marie-Thé Sigaud, chargée de mission.

Le site de la pépinière
Publiée le 09 nov. 2011 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 14 nov. 2011
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Pépinières d'entreprise
Femme chef d'entreprise, entrepreneuriat féminin
News
Actualités de réseaux dentrepreneurs au Féminin


HAUT