Produits & Services
Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart, le spécialiste du karting Indoor, propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électrique Location de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle chez Voulez-Vous Grand Lyon Créez une soirée d’entreprise inoubliable Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privés#BonneRésolution : je m’abonne à une solution pro de parking pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !

Inquiétudes autour de la liaison Lyon-Turin : quelles lignes d'accès depuis Lyon ?

Charlotte Charlier

Si le tunnel ferroviaire reliant Lyon à Turin est acté, des questions sont toujours en suspens. La Fnaut (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) qui est en faveur de cette liaison n‘y voit pas d’alternative. Mais elle soulève le problème de sécurisation du financement, et des lignes d’accès à ce tunnel depuis Lyon.

La liaison Lyon-Turin est un dossier délicat, qui divise. La Fnaut elle, valide le projet et ses objectifs. Il s’agit notamment de transférer une grande partie du trafic routier sur le chemin de fer, et “d’équiper un double corridor international, d’une part en allant de l’Ile de France à l’Italie du Nord, et de l’Espagne à l’Italie du Nord”, assure Jean Sivardière. Mais des points restent toujours à éclaircir. Pour l’association, le problème n’est plus de savoir s’il faut réaliser ou non le tunnel, mais de savoir comment valoriser au mieux cette construction.

La proposition d’une taxe sur le trafic routier

“On peut attendre que le Lyon-Turin joue même rôle que le tunnel sous Manche. Aujourd’hui il y a un déséquilibre entre l’Europe du Nord et du Sud, qui sera corrigé en partie grâce à cette réalisation, on l’espère”, déclare le vice-président de la Fnaut. L’association prend comme exemple la Suisse avec les tunnels ferroviaires de Gothard et de Lötschberg, pour affirmer que le rail est plus compétitif que la route.

La Fnaut alerte sur le fait qu’il ne faut surtout pas attendre l’ouverture du tunnel pour déterminer le tracé le plus performant et le moins coûteux de la ligne d’accès. Pour sécuriser le financement de l’ensemble du projet, elle propose d’ailleurs de lever une taxe sur trafic routier en même temps que la construction du tunnel. “Il faut faire les deux choses à la fois : construire le tunnel et le financer grâce à cette taxe routière. L’inverse nous semble une erreur”, explique Jean Sivardière.

Concernant le tracé, il y a beaucoup d’interrogations pour retenir la meilleure ligne d’accès. La Fnaut n’a pas réussi à conclure quel tracé serait le meilleur, entre le passage par Lyon, ou par le nord de Chambéry. Les membres demandent une actualisation des études réalisées en amont pour prendre la meilleure décision.

Les chiffres annoncés par les opposants sont “fantaisistes”

La Fnaut a réagit sur les arguments des opposants. Ces derniers “affirment que le coût global du tunnel Lyon-Turin serait de 26 milliards d’euros, ce qui est absolument fantaisiste, et même mensonger. Le coût pour la France si on tient compte du fait que certains projet peuvent être ou ont déjà été abandonnés, serait de l’ordre de 7 milliards d’euros”, atteste le vice-président de l’association. Le chiffre annoncé par les opposants tient compte de toutes les dépenses, en tenant compte de celle de l’Italie entre autres. Sachant aussi que Bruxelles participe à hauteur de 40% du financement global.

Les opposants sont aussi persuadés qu’il n’y aura pas de trafic sur cet axe. Ce à quoi la Fnaut répond qu’ils ne “veulent pas reconnaître que le trafic routier dans les Alpes françaises est en croissance depuis 4-5 ans”. Depuis 2013, on peut observer une augmentation d’environ 12% du trafic.

L’association dénonce également le manque d’investissement de la métropole lyonnaise. “Lyon est muet et n’existe pas sur ce sujet. Quand on regarde ce qui est fait en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie pour la LGV Bordeaux-Toulouse, il y a un lobbying important auprès des ministères”, regrette Jean Sivardière.

Publiée le 28 mars 2018 par HABERER Tony. Mis à jour le 28 mars 2018
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT